L’enquête sur le drame survenu à La Rosa, dimanche dernier, suit toujours son cours. C’est de concert avec la brigade criminelle de la division Sud que les limiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT) poursuivent l’enquête sur la mort suspecte de Soopama Ramasawmy, une retraitée de 61 ans qui vivait seule à Chandra Lane, dans la localité. Ce matin-là, l’alerte avait été donnée aux alentours de 7h10. Des habitants de La Rosa avaient contacté les services de police sur la Hotline 999 en voyant de la fumée provenait du domicile de la sexagénaire. Lorsque les membres de la police du poste de Rose-Belle sont descendus sur les lieux, ils ont découvert la dépouille calcinée de la sexagénaire sous un matelas, dans sa chambre à coucher. D’après les forces de l’ordre, la thèse de “foul play” n’est pas à écarter. Il se pourrait que ce drame ait pour toile de fond un cambriolage ayant mal tourné. En effet, les autres pièces du domicile de Soopama Ramasawmy étaient sens dessus dessous.  De plus, l’un des voisins de la victime, qui s’est confié à Week-End, raconte que lorsqu’il a cherché à apporter son aide à Soopama Ramasawmy, avant l’intervention de la police, le corps de cette dernière était en feu, et tiroirs et armoire de la sexagénaire étaient tous ouverts. Ce matin-là, l’opération de transfert du corps de la victime de son domicile à la morgue avait été fortement perturbée par la présence de son chien de garde, un Rottweiler, en ces lieux. Le personnel de la Dog Unit a dû intervenir pour compléter cet exercice. Par ailleurs, une autopsie pratiquée par le Dr S.K. Gungadin, Chief Police Medical Officer (CPMO), a rélévé que le décès de la sexagénaire a été provoqué par des brûlures excessives. Les recoupements d’informations effectuées auprès de sources policières indiquent que deux individus avaient été interpellés dans le cadre de cette affaire mais qu’aucune arrestation formelle n’est, pour l’heure, survenue. D’autre part, des experts de l’Energy Services Division se sont, pour leur part, rendus chez Soopama Ramasawmy après le drame pour passer son système électrique au crible au cas où cet incendie suspect serait dû à une défaillance.