Face à l’adversité, l’abandon et le mépris, il existe toujours une voie de sortie. Ranini Gundasawmy, Facson Perinne et Stéphano Batour, trois tireurs qui veulent participer au Championnat du Monde, version World Federation of Muaythai (WFM) ne baissent pas les bras.

Dans leur quête, ils ont obtenu un soutien de taille à savoir le Start-Up Smart Citizen qui a monté et lancé un crowdfunding pour eux. À hier les chiffres qui étaient affichés, à travers les réseaux sociaux, laisser comprendre quelques  Rs 130 000 avaient déjà été récoltées et l’équipe de  Smart Citizen affirmait leur confiance de réussir les Rs 223 000 pour les besoins de ce voyage à Bangkok du 11 au 19 mars prochain.

On se souviendra que l’année dernière, elle avait porté très haut le quadricolore mauricien en montant sur la plus haute marche du podium à Bangkok dans ces mêmes championnats du monde. N’empêche que Ranini Cundasawmy se sente lésé par le fait, qu’on lui a expliqué qu’elle n’est pas éligible à une subvention du gouvernement.

Privé de soutien financier

Privé de soutien pour ses déplacements et encore moins, d’allocation comme athlète de haut niveau Ranini Cundasawmy encaisse les coups, même si au fond d’elle-même, on sent qu’elle est victimisée. «C’est ainsi. Je ne peux rien y faire. Je n’ai plus envie de polémiquer sur ces questions. Je veux juste aller de l’avant et faire ce pourquoi je suis douée,  c’est ma discipline de prédilection. J’ai encore de belles années devant moi, et je n’ai pas de temps à perdre», martèle la Championne du Monde.

La situation de Ranini Cundasawmy interpelle car pour s’y rendre en Thaïlande, l’an passé, elle n’avait pas hésité à casser sa tirelire et mettre la main à la poche et compter sur le soutien de quelques amis proches. « Depuis que je suis retournée de la Thaïlande, je suis à la recherche d’un sponsor. personne n’a encore décidé de lever le petit doigt, pour me soutenir. Tant pis, mais je ne baisserais pas les bras. Je suis une battante et je compte bien me rendre sur la terre du Muay Thaï, le mois prochain pour les Championnats du monde», a-t-elle soutenue.

La start-up Smart Citizen a lancé donc un «crowd funding» pour leur venir en aide. Le public est d’ailleurs invité à faire un versement bancaire pour que Ranini Cundasawmy et le groupe d’athlètes composé de Facson Perrine, Stéphano Batour et Patrick Cundasawmy  puisse participer à la 15e édition du Championnat du Monde de muaythai qui se tient à Bangkok en Thaïlande. Smart Citizen demande le soutien des Mauriciens, pour contribuer aux frais des billets d’avion, d’hébergement, d’enregistrement et d’affiliation internationale entre autres. Le coût total s’élève à Rs 223, 412. Du reste sur Facebook, un dossier très détaillé, des besoins financiers des trois athlètes sont indiqués, de même que leurs performances.