À Curepipe, la victoire de l’Alliance Lepep a été célébrée par un grand défilé partant de l’Hôtel de Ville pour faire un tour de la ville, après un hommage devant le buste de sir Gaëtan Duval se trouvant dans la cour de la municipalité. Cela faisait longtemps qu’un tel défilé n’avait pas eu lieu pour des élections municipales.
Lors des élections de 2012, les deux principaux blocs s’étaient neutralisés en obtenant chacun sept sièges. C’est le MMSD qui avait pu faire la différence avec un élu en la personne de Mario Bienvenu. Le raz de marée de l’Alliance Lepep n’a pas épargné Éric Guimbeau, qui réalise néanmoins un bon score, étant battu de 17 voix par la candidate du Muvman Liberater, Shenaz Hoota, dans l’arrondissement N° 4. Le leader du parti de l’Aigle a obtenu 1 760 voix, devançant le premier candidat MMM de plus de 600 voix. Le taux de participation à Curepipe a été de 34,8 %.
C’est le dépouillement dans le ward 4 qui a retenu l’attention jusqu’à la dernière minute hier, contrairement aux quatre autres arrondissements de la ville. Pendant longtemps, l’Alliance Lepep avait accepté le score de 19-1. Malgré la défaite du leader du MMSD, Éric Guimbeau, ses adversaires ont reconnu sa popularité dans cet arrondissement. Ailleurs, les élections n’ont été qu’une simple formalité. Dans l’arrondissement N° 1, à Floréal, les candidats et les sympathisants de l’alliance gouvernementale ont commencé à célébrer la victoire avant même la proclamation des résultats officiels.
Idem dans l’arrondissement N° 3, où le dépouillement s’est déroulé dans la tranquillité. Une ambiance conviviale a prévalu entre les deux partis adverses, l’Alliance Lepep et le MMM. Dès les premiers pointages sur 1 800 bulletins, l’écart séparant les deux blocs était de 500 votes. Sachant qu’ils pouvaient difficilement se faire rattraper, les partisans de l’Alliance Lepep avaient déjà commencé à savourer la victoire. Tout laisse croire que c’est de cet arrondissement qu’émergera le prochain maire qui, selon toute probabilité, sera Nathalie Gopee du PMSD. Elle est sortie en première position devant Marie-Noëlle Lolochou du MSM. « Je suis fière d’avoir été élue et compte oeuvrer pour que tous les citadins aient une ville meilleure », devait-elle déclarer après son élection. Dans l’arrondissement N° 5, une ambiance bon enfant a régné à l’école James Toolsy. Les partisans du MMM ont quitté les lieux très tôt pour laisser la place aux partisans adverses. Dès les premiers pointages, il était clair que l’Alliance Lepep s’acheminait vers la victoire.
Dans l’arrondissement N° 1, bien que le dépouillement a pris fin vers 11 h, il a fallu attendre 14 h pour avoir les résultats officiels. Le MSM, très présent dans cet arrondissement, a classé ses deux candidats en tête. Nando Bodha, secrétaire général de ce parti, s’est réjoui de la performance de l’Alliance Lepep. « L’électorat urbain a manifesté sa confiance en l’Alliance Lepep et permet une synergie entre le gouvernement et les administrations régionales. Nous mettons ainsi fin à un cycle électoral qui a débuté en décembre dernier. Il s’agit maintenant de poursuivre le travail avec plus d’énergie dans le traitement des problèmes liés au chômage et aux infrastructures ».