Rodrigues pourrait se doter d’une académie de cyclisme en 2020

Gros développement pour le cyclisme mauricien alors que se profile la saison 2020. Au cours d’une réunion avec les acteurs du cyclisme mauricien, l’idée qu’un pôle mauricien soit créé en France a été lancée et pourrait se concrétiser dès l’année prochaine.

La mise sur pied de cette structure ne serait qu’une question de temps, selon les informations dont nous disposons. L’idée semble avoir été bien accueillie. Mais concrètement, que représenterait une telle structure, si elle devait prendre forme ? « Cela nous permettrait d’économiser sur les frais », laisse-t-on entendre du côté de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC).

En fait, les coureurs Mauriciens, au lieu d’être disséminés aux quatre coins de la France, pourraient se retrouver au sein d’une seule et même équipe. « Nous travaillons sur une formule, qui impliquerait aussi les clubs qui ont accueilli les Mauriciens dans le passé. Mais tout ceci doit être bien pensé », ajoute-t-on encore. Les coureurs pourraient donc passer six mois en France et six mois à Maurice. « Mais tout cela n’est qu’une idée qui demande à être développée et travaillée. »

La mise sur pied de cette structure permettrait, en outre, de favoriser l’éclosion de nouveaux talents. « D’abord, l’absence des coureurs les plus forts du peloton laisserait plus de marge de manœuvre aux autres. Et cette absence pourrait aussi servir à voir de nouveaux jeunes coureurs, qui arriveraient à se faire remarquer. »

L’argent, qui reste le nerf de la guerre, ne semble pas être un obstacle à la réalisation du projet. « Nous en avons parlé avec nos partenaires qui ont accepté l’idée. » Ce sera d’ailleurs une des dernières missions de l’actuel DTN, avant la fin de son contrat.

Nous apprenons en effet que la FMC devra, à partir de mars 2020, trouver un remplaçant pour le Français Michel Thèze, qui occupe le poste de DTN depuis trois ans. Son contrat arrivera à terme peu après les championnats d’Afrique de cyclisme, prévus du 22 au 29 mars 2020 à Maurice.

Il nous revient également qu’il devrait occuper un poste de consultant, alors que la FMC chercherait à embaucher deux entraîneurs, un ressortissant français et un Sud-Africain, pour superviser les différentes structures en place.

Pour le moment, quelques noms circulent, sans que la liste des potentiels entraîneurs n’ait été officialisée par la Fédération. Parmi, un Réunionnais et un Sud-Africain, qui reviennent avec une certaine insistance. Pour rappel, Michel Thèze a été à la base des deux victoires de Christopher Lagane au Tour de La Réunion.

L’année 2020 devrait également voir Rodrigues se doter d’une académie de cyclisme. C’est, du moins, le souhait exprimé par la FMC. La structure devrait donc voir le jour l’année prochaine et devrait impliquer les différents partenaires du sport rodriguais. L’académie de Rodrigues rejoindra ainsi les autres qui opèrent déjà à Maurice, avec une dans le centre, deux dans le Nord, une à l’Ouest, et la dernière à Mahebourg.