Le junior Christopher Lagane, coureur talentueux à fort potentiel du Faucon Flacq SC-KFC, a renoncé à un stage de préparation au Centre Mondial de Cyclisme (CMC), à Aigle (Suisse), en vue des Championnats du monde sur route, qui auront lieu à Doha (Qatar). Il devait d’ailleurs quitter le pays à la mi-juillet, mais il a finalement décliné l’invitation, préférant se consacrer à ses études, lui qui a passé son BAC. « Nous sommes tous un peu déçus, car c’était une opportunité pour lui, mais nous nous devons de respecter ses choix. Il a un caractère entier et il a choisi de se consacrer à ses études », a fait ressortir le père, Jean-Philippe Lagane.
Pour rappel, les responsables du CMC avaient informé la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC), via un mail au président Lawrence Wong il y a 4 mois, de leurs intentions d’accueillir Christopher Lagane pour un stade de préparation. Le CMC suivait d’ailleurs ses performances avec attention. À titre d’information, le CMC, qui abrite le siège de l’Union Cycliste Internationale (UCI), est un centre de formation et d’entraînement de haut niveau. Inauguré en 2002, il accueille tous les ans un grand nombre d’athlètes du monde entier qui consacrent toute leur énergie à leur carrière sportive. Le CMC forme et développe une centaine d’athlètes par année dans trois disciplines olympiques (route, piste et BMX).
Christopher Lagane a connu une ascension fulgurante depuis ses débuts. Il avait fait parler de lui dans l’Hexagone au sein de l’OC-Locminé en Bretagne et s’était également distingué aux Championnats d’Afrique au Maroc à la fin du mois de février en remportant l’argent dans le contre-la-montre individuel chez les juniors. Champion de Maurice junior du contre-la-montre, il est le meilleur spécialiste de l’effort en solitaire de l’île. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme un très grand espoir de la petite reine locale. L’ancien Directeur Technique National (DTN) Sud-Africain, Andrew Smith (qui a guidé l’équipe nationale à la médaille d’or dans l’épreuve de la course en ligne aux JIOI 2015), pourtant peu bavard, ne tarissait pas d’éloges à son sujet, faisant ressortir qu’il avait « tout pour devenir un grand ». Son frère aîné, Grégory, avait, lui, suivi un stage à Aigle il y a deux ans. Force est de constater que son cadet ne lui emboîtera pas le pas.