”Nous ne remplirons pas cette section de la honte”, a affirmé Ashok Subron, de Rezistans ek Alternativ, face à la presse, mercredi 9 octobre.

Cette déclaration survient après l’amendement apporté au Representation of People Act, qui oblige les candidats aux élections générales à décliner leur appartenance ethnique.

”Uniquement pour ça, Pravind (Jugnauth) pa merit enn vot”, a lancé Ashok Subron. « Les élections ne seront pas ‘free and fair », a-t-il ajouté. « Si l’on rejette notre candidature, ça veut dire que nous ne vivons plus dans une démocratie. »

« Nous ne comprenons pas pourquoi la classification de communautés constitue un critère. Pa vinn dir mwa swazir ant ‘a’ ou ‘b’ alor ki dan mwa ena tou », a expliqué Ashok Subron.

Pour lui, « Pravind inn donn enn kout pwagnar dan ledo morisianism. Nous prendrons des actions au niveau légal et international. Nous adresserons une lettre au Chef juge cet après-midi. Se listwar ki pou zize ki pou arive ».

Rezistank ek Alternativ a lancé un appel aux jeunes : « Aster-la ki nou konba pe koumanse ».