Le secrétaire général de l’ACIM, Jayen Chellum, dit ne pas comprendre comment l’exercice de fumigation de larvicide, pour lutter contre les moustiques vecteurs de la dengue, est effectué dans le pays. Pour lui, il est impératif que le ministère de la Santé informe le public sur « ce produit nocif pour la Santé, surtout pour les enfants et les femmes enceintes ». Il demande donc que ces personnes soient informées en avance avant de procèder à ce genre d’exercice. L’organophosphate que contient le larvicide est très dangereux, pouvant entraîner un blocage des voies respiratoires et la nausée, dit M. Chellum. Il rappelle également que 42 648 maisons et 3 912 terrains sont concernés par cet exercice de fumigation.
Par ailleurs, l’ACIM compte prendre position contre une hausse des tarifs de l’eau potable et du système de tout-à-l’égout, comme annoncé par Rashid Beebeejaun, ministre des Services publics et Prem Saddul, président de la Central Water Authority (CWA). Pour lui, cette hausse de l’eau aura un impact conséquent sur celle des eaux usées. Le gaspillage d’eau, ajoute Jayen Chellum, se situe entre 47 et 50 % d’où l’importance d’investir dans un meilleur système de distribution. Le SG de l’ACIM a également évoqué la construction de routes et le projet Jin Fei.