Pour la troisième fois en trois ans, la State Investment Corporation (SIC) envisage de se débarrasser de ses investissements dans les casinos. Après avoir négocié la vente du Domaine Les Pailles à un groupe chinois pour un montant de Rs 441 millions et une partie de son volant d’action dans Lottotech Ltd, la SIC a lancé en début de semaine un exercice d’Expression of Interest pour la vente de ses quatre casinos. Les repreneurs potentiels ont jusqu’au 14 août prochain pour signifier leur intention de participer à un éventuel appel d’offres pour des avoirs et des licences d’opérations évalués à au bas mot environ Rs 2 milliards.
Contrairement aux précédentes tentatives, les acquéreurs auront la possibilité de soumettre des offres séparées ou même conjointes pour les quatre casinos, soit le Casino de Maurice Ltd de Curepipe, la Sun Casinos Ltd opérant dans l’enceinte des hôtels les plus prestigieux du pays, Le Grand Casino du Domaine Ltée à Pailles et le Caudan Waterfront Casino sur le front de mer à Port-Louis. Du côté de la SIC, l’on souligne que cette Expression of Interest constituera une occasion pour tâter le pouls du marché pour ce genre d’investissements et qu’avec la nouvelle formule de séparation des différents casinos, les chances d’identifier des repreneurs devront être nettement meilleures qu’auparavant.
La SIC a défini une série de critères pour la sélection des groupes qui seront appelés à soumettre des cotations à une étape ultérieure. Les Gaming Operators de même que les opérateurs économiques bien établis à Maurice aussi bien que des investisseurs potentiels avec un intérêt dans le monde des loisirs et du jeu sont invités à cet exercice. Ils devront également être en mesure de faire preuve de capacité pour gérer et développer des activités de jeu de manière cohérente et responsable à Maurice tout en ayant la capacité financière pour compléter la transaction et assurer des investissements additionnels. La SIC met également l’accent sur « the ability to sustain innovative entertainment programmes and complementary economic development so as to integrate the business with the local community ». Les intérêts des quelque 850 employés dans les différents casinos devront également être garantis dans le cadre de ce rachat.
À ce stade, il est considéré comme prématuré d’anticiper la réaction des éventuels investisseurs mauriciens et étrangers d’autant plus que les précédents exercices avaient été littéralement bouclés par les autorités. Pas moins d’une douzaine d’offres avaient été soumises et dans un cas, l’acquéreur, le groupe sud-africain Peermont, avait été choisi pour la relève. Toutefois, la décision ne fut pas entérinée et la gestion de ces casinos, enregistrant étrangement des pertes, est restée confiée à la SIC.
Les nouveaux acquéreurs de Casino de Maurice Ltd, de Sun Casinos Ltd, du Grand Casino du Domaine Ltée et du Caudan Waterfront Casino Ltd, qui devront être désignés vers la fin de cette année, auront un important défi à relever, soit démontrer que les casinos ne peuvent en théorie faire des pertes…