Le Japon a ouvert ce mois-ci une ambassade à Port-Louis et dispose désormais d’un ambassadeur résidant à Maurice. L’ambassadeur japonais Yoshiharu Kato a présenté ses lettres de créances cette semaine et a eu hier une séance de travail avec le chef de la diplomatie, Vishnu Lutchmeenaraidoo.
Jusqu’ici, l’ambassadeur japonais accrédité auprès de Maurice résidait à Madagascar et le diplomate faisait des déplacements réguliers dans l’île. L’ambassade du Japon s’est installée au Port-Louis Harbour Front.
Le Japon est un partenaire privilégié de Maurice dans plusieurs domaines, dont le secteur de la pêche, la gestion de catastrophes naturelles et la gestion de l’eau et par rapport à d’autres problématiques relevant des Small Islands Developing States. Dans cette optique, le Japon a fait don d’un radar dernier cri au service national de météorologie en vue de renforcer les capacités en matière de prévision climatique. Le nouvel équipement est en phase d’installation à Trou aux Cerfs et sera opérationnel à partir de l’année prochaine.
Lors d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères hier, les nouvelles avenues de coopération entre Maurice et le Japon ont été évoquées.
En sus des échanges économiques, Maurice compte sur l’appui du Japon dans la gestion des calamités naturelles, la protection de l’environnement, le renforcement de l’infrastructure et les énergies renouvelables.
Le chef de la diplomatie et l’ambassadeur japonais se sont félicités du raffermissement des relations diplomatiques entre les deux pays et ont estimé que la coopération bilatérale s’intensifiera à plusieurs niveaux.
« Nous nous engageons dans une ère de coopération exaltante qui rapportera beaucoup de dividendes à l’avenir », a déclaré Vishnu Lutchmeenaraidoo.
De son côté, l’ambassadeur Yoshiharu Kato avance que « Maurice occupe une place stratégique dans cette partie du monde, et le Japon veut engager une collaboration renforcée avec Maurice et saisir les opportunités de développement ».
Le ministre des Affaires étrangères a rappelé qu’une trentaine d’industriels japonais étaient à Maurice au mois de juin dernier. Plusieurs grandes enseignes japonaises ont exprimé leur intention à s’implanter à Maurice et/ou d’utiliser Maurice comme une plateforme pour leurs opérations africaines. Vishnu Lutchmeenaraidoo a souligné la pertinence des liens d’affaires raffermis entre Maurice et le Japon par rapport à la stratégie Afrique.
« Nous avons développé un couloir d’investissements qui est prisé par les Indiens et les Chinois, qui ont des opérations sur le continent africain. Nous souhaitons que les entreprises japonaises qui investissent en Afrique utilisent, de la même manière, le centre financier mauricien », affirme Vishnu Lutchmeenaraidoo.
Le ministre a expliqué que les investisseurs japonais trouveront des opportunités intéressantes dans les projets mauriciens de zones économiques spéciales au Ghana, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, entre autres. Les opérateurs japonais pourront aussi envisager des joint-ventures avec les entrepreneurs mauriciens dans leurs opérations en Afrique.
Les accords gouvernement à gouvernement de même que les instruments financiers conçus pour apporter de la substance à la stratégie Afrique devraient encourager les échanges avec les entreprises japonaises, estime le ministre mauricien.