L’état-major du Remake 2000 se réunit cet après-midi en la résidence de sir Anerood Jugnauth à La Caverne en vue de mettre au point les derniers détails de la première sortie officielle conjointe de l’alliance MSM/MMM demain après-midi. La réunion du jour constituera une occasion de « compare notes » en vue du lancement de l’offensive politique sur le terrain avec le rassemblement de la Fête du Travail le 1er-Mai devant la municipalité de Port-Louis en point de mire. Dans une première réaction ce matin au Mauricien, sir Anerood Jugnauth a été lapidaire à l’encontre du Premier ministre Navin Ramgoolam.
Les dirigeants du MMM et du MSM passeront en revue les différentes options pour la riposte au discours-programme du gouvernement et l’une d’entre elles pourrait être un boycott systématique des séances de l’Assemblée nationale consacrées aux débats sur le programme gouvernemental avec l’opposition prenant avantage des autres tranches des travaux, dont celles réservées aux PNQs et au Question Time.
« Buku kozé. Buku répétision. Ou koné lor papyé kapav promet lesyel ek paradis. Dimounn koné dan ki sirkonstans inn bizin galoupé pou prézant sa diskours-là avek Remake 2000 ek mo demisyon. Difé deryer zott », a d’emblée déclaré au téléphone sir Anerood Jugnauth, qui était interrogé par Le Mauricien.
« Antr promet ek réalisé éna diférans later ek lesyel. Pa bizin dir ou ki perfomans sa guvernma Navin Ramgoolam depi 2005 ek nou poz nou-mem kestyon kombyé pou mett an pratik ek kombyé poun reste kuma promess dintansyon. Mé antou leka se ène Non-Starter », a poursuivi l’ancien président de la République, qui affirme avoir suivi la retransmission du discours-programme à la télévision.
Les dirigeants du MSM et du MMM se sont par ailleurs réunis cet après-midi en la résidence de sir Anerood pour une évaluation de la situation politique après le vote de l’assemblée des délégués du MMM de samedi en faveur du Remake 2000 et la lecture du discours-programme du gouvernement d’hier après-midi. Les premières réactions officielles sur ce dernier développement sont prévues pour demain même si entre-temps, le leader de l’opposition Paul Bérenger n’a pu s’empêcher de commenter certains aspects du programme gouvernemental lors des congrès de mobilisation pour le 1er-Mai.
Une des questions qui pourrait être abordée lors des discussions MSM/MMM de cet après-midi, concerne la riposte de l’opposition. Des sources bien informées au sein du MMM avancent que « la meilleure réplique pourrait être un boycott systématique par les parlementaires des séances réservées aux débats parlementaires sur le discours-programme ».
« Pourquoi accorder une importance et des énergies à une Non-Event ? » poursuivent ceux qui sont en faveur du mouvement de boycott en rappelant que les députés de l’opposition passeront à l’offensive sur les autres aspects de la vie parlementaire, notamment lors des PNQ et des PQs à compter du 8 mai. « Toutefois, le boycott n’est qu’une option qui demande à être étudiée et avalisée par les instances dirigeantes au préalable. Mais nous ne sommes pas encore-là », fait-on comprendre dans les milieux de l’opposition avant la séance de travail de l’après-midi.
———————————————————————————————————————————
ÉRIC GUIMBEAU : « Je n’ai jamais été dans le Remake 2000 mais je reste dans l’opposition »
La réunion MSM/MMM devra permettre d’évacuer le macadam Eric Guimbeau du Remake 2000 de l’alliance MSM/MMM. Les derniers commentaires du leader du MMSD n’ont nullement aidé à trouver un terrain d’entente entre partenaires de l’opposition, avec le MMM devenant de plus en plus allergique aux prises de position du MMSD.
Les membres de la direction du MMSD, qui se sont réunis hier, ont pris la décision de mettre un terme au contact en vue d’une éventuelle adhésion à l’alliance de l’opposition. Une des conditions, soit une seconde investiture à Radhika Jagatsingh au No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), n’a pas été favorablement entretenue par le MMM et une rencontre avec sir Anerood n’aurait pas donné les effets escomptés.
« Resor inn kasé. Pa premye fwa kinn gagn problem. Inn fatigué ar sa. Je n’ai jamais été du Remake 2000 de l’alliance MSM/MMM. En tant que partenaire de l’opposition, nous avions tenté de trouver une place. Mais cela n’a pas été possible. Toutefois, je reste dans l’opposition. Nous allons consolider notre mouvement car les élections générales sont dans trois ans et nous aviserons au moment voulu », a déclaré Eric Guimbeau à la mi-journée.