Considéré comme un site écotouristique, le Domaine Chazal qui est situé à Chamouny est un havre de tranquillité. Pas la peine de se faire des plans d’escapade, la nature en elle-même est une source d’inspiration. Malika Kallichurn de l’émission J’ai faim inspirée par le cadre propose aux téléspectateurs de découvrir une cuisine en plein air. Un des attraits du Domaine Chazal reste les balades à tyrolienne qui permettent de découvrir sur chaque parcours un paysage unique en traversant le lit de la Rivière des Galets, considérée comme la plus longue du sud de Maurice.
Si l’envie vous prend de rester zen en ce début d’année, le Domaine Chazal au sud-ouest de l’île semble le lieu par excellence. Ici, on respire à plein poumons l’air de la nature, on se laisse happer par l’environnement. Il suffit pour y accéder d’emprunter la route de Bassin-Blanc en passant par Plaine-Champagne. Un vaste champ de cannes se profile à l’horizon et un panneau indicateur marquant Cerf d’or, Chasse et Chazal indique le lieu. Le Domaine Chazal est un cadre champêtre des plus verdoyants avec comme toile de fond la nature, ses montagnes, et son environnement vert. Une petite citronnelle fait maison qui se révèle la signature de la maison pour désaltérer le visiteur. Parfois, c’est la bigarade qui est proposée et voilà le client détendu, conquis et prêt pour la découverte de cet endroit qui est comme un bijou au milieu d’un écrin vert. Yannick Espitalier-Noël, Manager, ajoute que la table d’hôtes de Chazal comprend un menu mauricien composé du fameux curry, de la fricassée de légumes, grains secs, chutney, achards, farata, etc. … « On a gardé la tradition mauricienne, cette touche des grands-parents qui régale les convives de passage. »
Un petit coup d’oeil rapide aux alentours et en sus des palmiers, fougères, on découvre un étang qui abrite des poissons et un peu plus loin dans le même espace une ligne tyrolienne pour les plus hardis. Un groupe de jeunes profite de ce moment. Un garçon parmi la bande tente l’expérience de s’accrocher à une des tyroliennes, suspendu au bassin et on entend un grand « plouf », ce qui fait rire ses amis à la cantonade. « Les gens qui viennent sont là pour s’amuser et pour se laisser imprégner par le grand air. Bien qu’en été, il fasse très chaud et en hiver, très froid. Dès qu’il y a du vent, la température devient ambiante. »