La CWA envisage une interruption de la fourniture d’eau pour les abonnés concernés.

Pas moins de 2 647 compteurs d’eau, dans différentes régions de l’île, sont inaccessibles. C’est qui ressort d’une récente enquête de la Central Water Authority (CWA). Cette dernière n’a ainsi d’autres choix que de charger les abonnés d’une facture moyenne. Toutefois, des sanctions sont envisagées contre les abonnés continuant à faire la sourde oreille, allant même jusqu’à interrompre leur fourniture d’eau.

Selon une source autorisée de la CWA, les compteurs inaccessibles concernent toutes les régions de l’île. Au total, 2 647 compteurs sont illisibles à ce jour, dont 800 pour la région de Port-Louis, 731 dans les hautes Plaines-Wilhems, 842 dans les basses Plaines-Wilhems, 234 à l’est et 40 dans le sud. « Nos officiers n’ont pu avoir accès à ces compteurs car ils ont été recouverts par une quantité de déchets, comme des couches sales, du fumier et du macadam. Nous avons été choqués par un tel constat », soutient Dorina Prayag, de la CWA.

Vu l’illisibilité de ces compteurs, la CWA n’a d’autre choix que d’émettre une facture moyenne aux abonnés concernés. « Nous lançons un appel à ces abonnés, leur demandant de nettoyer les compteurs au plus vite. Nous leur émettrons deux “reminders” et si les compteurs n’ont toujours pas été nettoyés malgré cela, des sanctions seront prises. La CWA envisage même d’interrompre la fourniture d’eau des habitants dont les compteurs demeurent inaccessibles », affirme Dorina Prayag.