L’Agence Française de Développement (AFD) a accordé une enveloppe de 2,4 millions d’euros (environ Rs 95 millions) à l’Union des Chambres de Commerce des îles de l’océan Indien (UCCIOI) pour le financement de son programme de développement des échanges commerciaux dans l’océan Indien.
La convention de financement a été signée récemment au siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion par la directrice générale de l’AFD, Anne Paugam, et le président de l’UCCIOI, Fahmy Thabit. Devant un parterre de plusieurs acteurs économiques de l’île soeur, la directrice générale de l’AFD a félicité l’UCCIOI dont fait partie la MCCI pour « sa volonté de s’engager en tant qu’acteur opérationnel du développement économique régional ».
Faisant état de la signature de la convention de financement, la MCCI indique que le programme élaboré par l’UCCIOI s’étalera sur trois ans et vise à l’amélioration des conditions des échanges économiques dans la région. Il fait provision pour le renforcement des capacités commerciales des entreprises privées dans les différentes îles. Regroupant l’ensemble des chambres de commerce et d’industrie de la région de l’océan Indien, l’UCCIOI se chargera de la mise en oeuvre du projet. À ce propos, le président de l’UCCIOI a indiqué que le projet aidera à la concrétisation d’un certain nombre d’actions identifiées lors des derniers forums économiques des îles de l’océan Indien. « La dynamique partenariale du projet correspond également à l’identité propre de l’UCCIOI », a ajouté Fahmy Thabit.
Les milieux officiels précisent, par ailleurs, que la Région Réunion et l’Union européenne participent au cofinancement du projet en mettant à la disposition des promoteurs un « volontaire de solidarité international ». De plus, l’Union européenne financera le poste de directeur de programme, ce dernier devant être recruté bientôt par la CCI de La Réunion.
Selon l’UCCIOI, le projet de développement des échanges commerciaux contribuera au renforcement de la coopération entre les organisations regroupant les acteurs économiques régionaux. On s’attend aussi à la réalisation de plusieurs mesures concrètes touchant un large éventail de filières économiques : l’industrie touristique et l’offre régionale d’écotourisme, l’économie bleue et activités maritimes associées, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), la gestion et le traitement des déchets.
On indique également que, pour la mise en oeuvre des activités dans chacune de ces filières, l’UCCIOI établira un partenariat stratégique avec les principaux acteurs économiques concernés.