Si elle s’était contentée de trois victoires lors des quatre précédents rendez-vous, l’écurie Foo Kune s’est réveillée à l’occasion de la dix-neuvième journée où elle s’est offert la plus grosse part du gâteau. Une performance 4 étoiles qui lui permet de reprendre la tête du classement au détriment de Merven avec un total de gains s’élevant à Rs 6 239 700. Robbie Burke se signala également en pas moins de quatre occasions, dont un pick up ride sur Royal Chalon, pour accentuer son avance sur Geroudis qui compte désormais 7 longueurs de retard. « We are still half way to the end of the season. I am now at 27 winners. If I can end the season with 54 winners, it would be great», nous disait Burke avec le sourire à l’issue de la journée.
2013 est sans conteste la saison de l’établissement Foo Kune. Outre ses quatre triplés réussis jusqu’ici, il a réalisé son deuxième quadruple après celui enregistré lors du huitième acte. Cette performance lui permet de ravir la fauteuil de leader à Merven sur lequel il compte une avance de Rs 153 700. La série aurait pu débuter dès l’épreuve d’ouverture avec Lucky Colour qui avait été très «supported on the betting» en dépit du fait qu’il n’avait pas réalisé de performance significative chez nous. Si ce 3-ans confirma les progrès attendus de lui, il se laissa finalement surprendre par l’outsider Port Albert à l’arrivée. Robbie Burke trouve que ce jeune coursier doit gagner en maturité pour progresser. « He is still a young horse and very green. He had to learn how to jump correctly at the gates. Nevertherless he ran a good race. But we still have to get him right. It will be our mission at track work».
La belle moisson débuta avec Cassido dans la deuxième épreuve où c’est son compagnon d’écurie Golden Sheik qui était donné comme grand favori. Robbie Burke avait sans doute opté pour le dernier nommé en raison de sa première ligne, mais le fait qu’il retrouvait la compétition après neuf semaines joua certainement contre lui. Cassido qui demeurait sur une contre-performance, montra, lui, son meilleur visage au finish sous la conduite du freelance jockey Mark Neisius pour s’adjuger sa troisième victoire de la saison. « La dernière fois, il n’a jamais pu trouver les barres. Par la suite, le vétérinaire avait décelé quelques problèmes sans gravité, des problèmes que beaucoup d’autres chevaux subissent après une course. Je crois que le pas imposé par les autres l’a bien aidé. Je considère qu’il a rempli son contrat pour cette année-ci», a déclaré Budheswar Gujadhur à chaud après la course. Ce que l’entraîneur oublie de dire, c’est que le train imprimé par Golden Sheik, l’autre représentant de l’écurie Foo Kune qui a finalement favorisé les desseins de Cassido.
«Ryder Cup shows something different everyday»

Après deux podiums, Robbie Burke ne laissa pas passer sa chance sur Ryder Cup qui a été un modèle même de régularité sur notre hippodrome. En l’absence des trois chevaux qui l’avaient précédé deux semaines plus tôt, ce fils de Victory Moon tira profit de sa première ligne, pour se placer en tête avant de se faire déborder par Keep Walking qui imprima un train sélectif à son avantage. Lorsque Burke se mit en évidence dans la ligne droite, Ryder Cup déposa ses rivaux pour s’imposer dans un fauteuil. « Last time, he didn’t jump that well. May be because it was due to the going and may be also of the fact that there was a lot of pressure coming from my outside. He never settled on the first turn. He was just a little bit awkward that day. But still he was not disgraced as he only got beaten by a length. Today he jumped nicely from barrier one. He gave me solid gallop the whole way. The ground was in perfect condition, the speed was on and he lived up to his job. He was by far the best horse in the race», a déclaré Burke qui a ajouté, « He is only a three year old but didn’t seem to be one. He shows something different everyday. I’m really happy with him especially the way he won today». En effet, s’il semblait jusqu’ici manquer de métier en dépit du fait d’avoir déjà brillé en deux occasions, il se montra plus appliqué dans la ligne d’arrivée pour surclasser le lot.
«Il ne faut pas se leurrer de par la marge dont il s’est imposé car en jetant un coup d’oeil au temps fractionné de Keep Walking, c’était évident que la course allait revenir à un finisseur. Le pas était infernal. La façon dont il gagne laisse à penser qu’il est trop fort pour cette division. Oui, il est un très bon cheval, mais je pense que sa tâche a été grandement facilité par le rythme imposé par Keep Walking», a été l’explication de Budheswar Gujadhur sur sa facile victoire. Dans cette même épreuve, Campus confié à Vijay Anand Bundhoo prenait la deuxième place à l’issue d’une fin de course honorable.
Burke doubla la mise sur Moon Raider, qui tout comme Ryder Cup, enregistra sa troisième victoire de la saison, mais cette fois l’Irlandais démontra ses qualités de bon finisseur. Longtemps aperçu parmi les derniers, le représentant de l’écurie Foo Kune comptait un peu plus de 7L de retard sur le leader dans la dernière courbe. Bien malin celui qui à ce moment de la course aurait pu prédire sa victoire. Burke ne paniqua pas et lança sa monture à l’extérieur. Moon Raider grignota du terrain à chaque foulée pour coiffer Piece Of Paradise dans les dernières foulées. « The pace was quite strong and he relaxed very nicely. I didn’t have much to do. He accelerated well as from the 400m up to the straight and then made his way to the winning post. It was a really brilliant display from him. He is just getting his own natural gallop you know after his problems which I think are behind him now», a observé Robbie Burke.
« Nos chevaux sont en grande forme tout comme le jockey. Mais il faut dire les choses comme elles sont, s’il n’y avait pas un jockey de la trempe de Robbie sur Moon Raider, il n’aurait pas remporté cette course. On savait que le cheval allait venir mais d’où il était à 600m du but avec un rideau de chevaux devant lui, il fallait l’apport d’une fine cravache pour le faire triompher. Robbie aurait pu prendre le inside run mais at the end of the day, il a pris la décision qu’il fallait. Je pense que la dernière fois, c’est de ma faute s’il a été battu. Je pensais que le 1500m lui convenait le mieux surtout avec un peu de pas dans la course. Mais il a prouvé aujourd’hui qu’il a besoin de distance pour s’exprimer», soutient son entraîneur.
L’écurie Foo Kune enregistra sa quatrième victoire de la journée dans l’épreuve phare avec Prince Of Troy qui était à sa première tentative sur 2100m. C’était un test pour ce cheval qui tentera de pallier l’absence de Top Seller dans le prochain Ruban Bleu. «That’s where we always headed with him. We will step in and we will run our chance», nous a confié Burke pour confirmer sa participation dans la plus prestigieuse épreuve de notre calendrier hippique. «Every stable has got an outstanding animal in his ranks and I think we do have ours in him, especially after the demise of Top Seller. His first win was quite easy as he got a nice run on the rails. On his two other runs, we had to get him relaxed in the back of the field and it is where he showed us what he is made up of. We gradually moved up in distance with him and he didn’t let us down», a-t-il ajouté.
«Les choses arrivent pour une certaine raison»

«On était vraiment accablé  par l’incident malheureux qui s’est produit le jour du Barbé impliquant Top Seller», se remémorait avec peine Budheswar Gujadhur qui s’est vite repris. «Vous savez, nos aïeux disaient que les choses arrivent pour une certaine raison. C’était écrit que ça allait se passer ainsi. On était vraiment traumatisé pendant quelque temps. Maintenant il faut se tourner vers l’avenir. Prince Of Troy est le cheval fétiche à l’écurie surtout pour le jockey. Dans le rond quand il marchait, il donnait l’air d’être un true stayer. Il se fichait de se qui passait autour de lui. Je me suis dit que c’est bon signe car quand un cheval est nerveux, non seulement il perd ses moyens mais il ne peut pas être settled en course. J’ai dit à ma fille Sujata que si jamais la course se jouait au finish, il allait être de l’arrivée». L’entraîneur ne croyait pas si bien dire, car s’il avait des doutes sur sa tenue, l’épreuve fut finalement réduite à un sprint vu que Solar Symbol, piloté par Mark Neisius ne partit pas sur des bases élevées. Prince Of Troy suivit en sixième position et lorsque Burke lui demanda un effort dans la dernière courbe, il donna un joli coup de reins pour remporter son duel face à Intercontinental. «J’avais dit qu’il y avait deux colosses à battre dans la course, Acuppa et Rudi Rocks but at the end of the day it turned to be a match opposing him and Intercontinental which I never thought would be so resilient. We are very happy with this win and with the day», a été la déclaration de M. Gujadhur.
Burke craignait, lui, que sa monture ne se montrât trop ardente surtout qu’elle était alignée sur un parcours allongé, mais finalement cela se passa mieux que prévu. « He is quite a free going horse. In the morning he is a little bit hard to handle and this was a concern. But he relaxed beautifully during the race.  Everything went his way today. But he had to tackle with Intercontinental which is coming back to his best at the last 100m. Anyway it was a big performance from my horse».
Uly était la dernière monte de la journée de Burke pour le compte de son employeur avant qu’il ne soit appelé à remplacer l’Italien Gregorio Arena dans les deux dernières épreuves. Si Snappy s’imposa avec autorité, on peut penser qu’Uly aurait pu mieux conclure si Burke avait fait le bon choix à l’entrée de la ligne droite. En effet, l’Irlandais dirigea sa monture à l’extérieur de Captain’s Key alors qu’il aurait été plus judicieux selon des Racing Stewards d’opter pour l’intérieur de ce cheval. Burke fut ainsi sanctionné d’une suspension d’une semaine et d’une amende de Rs 30 000. Uly termina troisième à 1.75L du vainqueur.
Avant de nous quitter samedi dernier, nous avons demandé à Burke d’évaluer les chances de Bingelela dans la troisième manche du championnat des 3-ans qui sera courue cette semaine sur 1600m. «He ran a cracker race last time on a soft ground. He will run his chance but I think that 1600m could be a touch too far for him», nous a-t-il confiés.