Exceeding expectations. Tel pourrait ainsi se résumer le parcours de l’écurie Hurlywood jusqu’ici. Après un long passage à vide, cet établissement avait retrouvé des couleurs grâce aux victoires de Master Mascus et de Ridge Too Far. Loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin, l’écurie Hurlywood a poursuivi sur sa lancée en signant le premier triplé de sa jeune existence.
Ils étaient peu nombreux à accorder une chance à Salute The Saint face à des coursiers redoutables tels que Soaring Free, Wind Power ou Max Rapax, surtout après sa mise au vert de presque deux mois, mais le vieux briscard a prouvé qu’il avait encore de beaux restes en venant coiffer Soaring Free au but. Une performance qui n’aura pas étonné outre mesure Randhir Pertaub qui s’attendait à une belle prestation de la part de son coursier. « On pensait qu’il nous manquait une semaine de travail avec Salute The Saint avant sa course, mais il nous avait donné entière satisfaction lors de son training de jeudi matin. On savait que la course allait se jouer entre Soaring Free, Max Rapax et notre cheval mais nous savions que nous avions une bonne chance. »
Shahruhk se présentait sous ses meilleures dispositions sur le sprint réservé aux coursiers de la C3 et il n’a pas déçu ses nombreux partisans, bouclant les 1365m dans l’excellent temps de 1.20.80, aidé en grande partie par le train d’enfer imposé par Twitter. « It was an easy win but I had to check my ride on the back straight when Icy Jet came in. I had no other choice as he was pressuring me. I knew Icy Jet always likes to lay in but I got over that. From the road onwards, he was travelling too well so I did not want to hold him. I went round then and he kicked on strongly to win, » reconnut Benny Woodworth après la course.
Il revint à Ice Axe de clore le festival en complétant le triplé dans l’épreuve principale. Le cheval champion 2012 s’est rappelé aux bons souvenirs de ses fans en s’imposant de bout en bout sous la selle de Niven Marday. « Ice Axe est très estimé à l’écurie. On l’avait inclus dans notre péparation pour le Maiden mais on avait  aussi deux autres chevaux à qui on devait donner la priorité. On a une une session de travail avec Vicky et Candice avant de décider de l’aligner dans cette course. On a une équipe bien soudée et je tiens à lui dédier cette victoire, » devait conclure Randhir Pertaub.