Avec 11 victoires dans son escarcelle après 40 journées de compétition, Jean-Michel Henry peut-être fière du parcours de son écurie pour sa toute première saison au Champ de Mars. La satisfaction semble également de mise pour l’entraineur qui s’était fixé comme objectif de remporter 10-15 victoires en début de saison.
« C’est un gros challenge qu’on a su relever à l’écurie », devait d’emblée nous dire Jean-Michel Henry. Cela faisait un moment déjà que le benjamin de la famille Henry voulait voler de ses propres ailes et c’est dans cette optique qu’il avait pris ses distances de l’écurie que dirigeait son défunt père pour prêter main forte à l’écurie Mahess Ramdin mais la donne changea complètement après l’obtention de sa licence d’entraîneur en début d’année et c’est ainsi que l’écurie Jean-Michel Henry vit le jour. « Je dois dire qu’on avait pas mal d’anciens chevaux à nos débuts et bien que la compétition fut rude, on a pu relever le défi avec 11 victoires jusqu’ici. On peut se satisfaire de cela même je pense sincèrement qu’on aurait pu améliorer notre score. Je tiens à remercier tous les propriétaires qui m’ont fait confiance et j’espère qu’ils  me soutiendront encore l’année prochaine, » nous a déclaré Jean-Michel Henry.
C’est Maestro’s Salute qui a été sans conteste le grand artisan de cette première campagne fructueuse grâce à ses quatre victoires et ses deux accessits, pour le plus grand plaisir de son entraîneur. « Maestro’s Salute a été une énorme satisfaction et on peut dire sans détour qu’il est le porte-drapeau de l’écurie. On s’attend à ce qu’il continue sur sa lancée en 2015. Parmi les autres nouveaux, il y a aussi eu Cula qui nous a ramené 3 autres victoires mais cela ne diminue en rien les mérites de Summer Sanctuary, Argo et autres Arromonches. Avec recul, je pense qu’il nous a manqué des chevaux de l’élite pour mieux figurer au classement cette saison mais c’est un manquement auquel nous comptons remédier dès l’année prochaine. Il nous faudra aussi un jockey étranger du calibre de Richard Mullen qui nous a ramené cinq victoires cette saison. Ce sera un atout pour l’écurie, » nous a déclaré notre interlocuteur qui compte bien assurer la pérennité des Henry au Champ de Mars après la fermeture de l’écurie de son père en septembre dernier.