Qui aurait parié en début de saison que l’écurie Rameshwar Gujadhur allait réaliser un aussi beau parcours? Contrairement à la saison précédente, cette formation s’est montrée très compétitive cette année à la grande satisfaction de son entraîneur. Le renouvellement d’un effectif vieillissant durant l’intersaison explique en grande partie la renaissance de cette écurie qui a su saisir sa chance quand elle s’est présentée. Avec 24 victoires et 62 accessits pour des gains avoisinant les Rs 5M, les résultats ont dépassé les attentes.
Pourtant, l’écurie Rameshwar Gujadhur a débuté sa campagne plutôt timidement car son compteur n’affichait que trois petites victoires à l’issue de treize journées de compétition. Il a fallu attendre l’arrivée de Pier Corne Orffer pour qu’elle prenne véritablement son envol. Le Sud-Africain a démontré qu’il n’est pas venu jouer au touriste pour son retour au Champ de Mars car à lui seul, il a piloté 15 des 24 vainqueurs de sa formation. La grande satisfaction a été incontestablement Wonder Kid qui, fort de ses cinq victoires, a été la “star” de cette écurie. Après une première saison laborieuse, ce grand cadre a retrouvé toute la plénitude de ses moyens pour faire partie du cercle très sélect des chevaux ayant remporté cinq victoires ou plus en une saison. Les nouveaux, à l’instar de Ushokolethi, Georgean Boy et autre Fort Stride ont également répondu présent avec leur contribution s’élevant à sept victoires. On retient auss la belle régularité du gris Ashanti Gold qui, dans l’ensemble, a été un motif de satisfaction. Le seul regret que pourrait nourrir l’écurie Rameshwar Gujadhur c’est de n’avoir pas remporté une classique avec Polar Bound. S’il avait été desservi par des circontances défavorables dans la Duchesse, ce fils de Western Winter a trouvé la concurrence rude dans le Barbé et la Coupe d’Or. Sa santé précaire – il a saigné dans la Princess Margaret Cup – n’a aussi pas servi ses desseins. Mais Polar Bound a su saisir sa chance quand elle s’est présentée et même s’il termine sa saison avec une toute petite victoire, il peut s’enorgueillir d’avoir relégué un certain Ice Axe à plus de 4L.
Forte de ces fondamentaux, l’écurie Rameshwar Gujadhur peut donc préparer 2014 en toute sérénité. Avec l’arrivée d’autre nouveaux compétiteurs, elle peut envisager une autre belle saison.