Après trois semaines de disette, l’écurie Gilbert Rousset a profité du dernier week-end hippique pour reprendre ses bonnes vieilles habitudes. Même si Albert Mooney n’a pu mater l’opposition dans le Barbé, le week-end a été satisfaisant  pour le champion en titre avec les victoires d’Aspen Emperor, Smitten et le suprenant Heist.
La journée de samedi fut ponctué par une victoire et trois accessits sur les quatre chevaux engagés. C’est Aspen Emperor qui mit un terme à ce petit passage à vide en s’imposant dans l’épreuve de clôture au terme d’une course bien calculée par Johnny Geroudis. Sentant que le rythme ne lui convenait pas, le Sud-Africain prit la sage décision d’imposer le sien et Aspen Emperor se montra très accrocheur pour signer sa deuxième victoire sur notre turf. « They put the brakes on and given the fact that he was pulling a little bit, I decided to let him go. We beat Wind Power last time out and when we took into consideration that Aspen Emperor has improved a lot on his last run, we could only be confident in a win », devait déclarer Johnny Geroudis à sa sortie de la jockey’s room samedi après midi. « He is for sure a very good horse. His stats in Mauritius speak for themselves with two wins and two seconds for only four starts. He is very well suited to Mauritius and is definitely going to have his fair share of wins here », a ajouté la cravache sud-africaine.
Soodesh Seesurrun a abondé dans le même sens que son jockey en confirmant qu’Aspen Emperor avait beaucoup progressé sur sa dernière course . « Je suis très content de cette victoire qui est venue mettre fin à une longue traversée du désert », s’est réjoui, à chaud, l’assistant-entraîneur tout en espérant que cette victoire d’Aspen Emperor relancera quelque peu son écurie.
« On a beaucoup éduqué Heist à l’entraînement »  
Soodesh Seesurrun ne croyait pas si bien dire car le lendemain, l’écurie Rousset débuta sa journée sur des chapeaux de roue avec le jeune Heist qui s’imposa dans l’épreuve d’ouverture. Si la tendance voulait qu’il courre en progrès, en revanche, ses chances de victoires furent loin d’être réelles en présence de chevaux plus aguerris dont le favori Admirals Cup. Mais ce jeune produit de Tiger Ridge s’est montré sous un tout autre visage pour prendre la mesure de ses rivaux dans un style qui en dit long sur ses aptitudes. « C’est un cheval qu’on a acheté presqu’à l’état brut et à qui il fallait tout apprendre. Il avait fait une première course complètement anonyme alors que sa deuxième était très encourageante. À sa dernière tentative, il avait très bien sauté mais soudainement il devait drop the bit et s’est par la suite désintéressé de la course. C’est dans cette optique qu’on a demandé à Bussunt de faire très attention et on lui a même recommandé de lui donner quelques petits coups de cravache sur l’encolure pour l’empêcher de drop the bit », a expliqué Gilbert Rousset. « À l’entraînement on l’a beaucoup éduqué, surtout au poteau du 1500m en lui donnant quelques coups de bâtons pour lui montrer à quel moment il faut accélérer. C’est un gros travail qui, heureusement, a porté ses fruits », s’est félicité l’entraîneur.
C’est Smitten qui a offert à l’écurie Rousset sa troisième victoire du week-end en s’imposant dans la troisième épreuve de cette journée dominicale. Son entourage profita de sa bonne forme du moment pour le redoubler et le cheval leur donna raison en sortant un excellent coup de reins pour reprendre les suprenants Rainstone et Monsieur Dane au poteau. « Il avait bien pris sa course de la 11e journée et vu qu’il n’y a pas de course pour lui le prochain mois, on a décidé de le redoubler. J’ai dit à Johnny de le courir plus en retrait vu qu’il y avait des chevaux rapides dans la course. C’est ce qu’il a fait et je suis très content que ça se soit avéré payant », a soutenu Soodesh Seesurrun.
Du duo Albert Mooney-Intercontinental, l’écurie Rousset s’est dit très satisfaite de leur performance. La course d’Intercontinental, 4e à moins d’une longueur de Polar Bound a été un gros motif de satisfaction et il va sans dire que ce coursier jouera un rôle important dans des courses de moyennes distances cette saison encore.