Après avoir vu sa sa série victorieuse être stoppée par Posse Comitatus lors de la 10e journée, Polar Royale s’est rebiffé de fort belle manière samedi dernier en ne donnant aucune chance à ses rivaux dans The Made in Mauritius Blog Trophy. Même s’il était aligné à un échelon supérieur, force est de reconnaître qu’il ne rencontrait pas les meilleurs de la catégorie. L’occasion pour lui de remettre les pendules à l’heure en attendant de retrouver des adversaires plus à sa mesure.
« When you look at the race, it planned out exactly as we thought it would be with Bolting Cat going to the front and Gida sitting second. His last run was a little bit upside down and it’s nice to see him back to winning ways. He has put up some good track work and he only brought what he showed in the morning to the races », s’est félicité Johnny Geroudis à sa sortie de la jockey’s room samedi après-midi.
Pour Gilbert Rousset, la course s’est jouée après le départ dès que Polar Royale eut parvenu à trouver la position que son entourage souhaitait. « C’est un cheval très régulier qui donne toujours son maximum. Il n’y a qu’à voir ses résultats. La dernière fois il a eu une course très dure. Il faut également reconnaître qu’il a été battu par un très bon cheval aussi. Cette fois il a couru bien détendu et il a accéléré comme il sait bien le faire », a déclaré l’entraîneur.
Si Polar Royale était la meilleure chance de l’écurie Rousset samedi, cette dernière avait tout de même des silent hopes sur Harba dans la quatrième épreuve et à un degré moindre sur The Flying Machine dans le seul kilomètre au programme de cette journée. Toutefois, ces deux chevaux ne purent prendre une part active à l’arrivée. Harba termina à 2,95L de Teamog dans une course courue à une allure d’enterrement tandis que The Flying Machine, bien que refaisant quelque peu du terrain dans la ligne droite, ne fut qu’un figurant dans la troisième épreuve. « Harba was there this time but he remained a little bit one-paced. I think we should go back to the drawing board with him. As regards The Flying Machine, I think the distance is definitely too short for him », a avancé Johnny Geroudis en guise d’explication.
De Heist, vainqueur à sa sortie précédente et qui cette fois se retrouve à plus de 14L d’Absalom, le Sud-Africain s’est dit surpris par cette performance. Quant à Obama, il dira que c’est connu qu’il fait mieux quand il se porte à l’avant mais avec la présence de chevaux rapides à son intérieur, sa tâche ne s’annonçait guère aisée.