Lancé pour la première fois en 1967 à New York, le Consumer Electronics Show, ou CES, est devenu le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public. Plusieurs entreprises étaient dans les starting-blocks du 8 au 11 janvier à Las Vegas pour exposer leurs innovations avec l’ambition de pénétrer le marché américain. Découvrons quelques nouveautés dévoilées lors de ce salon 2019.

LG va vendre la première télévision « enroulable » au monde

La marque sud-coréenne LG a présenté un téléviseur qui peut se rétracter dans sa barre de son, pour être utilisée comme une enceinte ou afficher des notifications. Pour LG, il s’agit du « téléviseur de demain ». À l’occasion du CES, la marque sud-coréenne a présenté le LG Signature Oled TV R, un nom compliqué pour un concept étonnant : il s’agit d’une télévision enroulable. Concrètement, elle se présente sous la forme d’une barre de son (système audio frontal Dolby Atmos 4.2 canaux 100 W) surmontée d’un écran 4K de 65 pouces (environ 165 centimètres de diagonale), qui peut se déployer et se rétracter à volonté.

On peut exploiter la télévision de trois manières différentes. Entièrement déployée, elle s’utilise de manière classique, pour regarder des séries, des films, etc. De la pression d’un bouton, l’écran s’enroule dans sa base, pour former une bande. Ce mode, baptisé « Line » par LG, permet d’afficher l’heure, les chansons d’une playlist, ou la météo. Enfin, la télévision peut complètement se rétracter. L’appareil peut alors être utilisé comme une enceinte classique. Le modèle bénéficie des fonctionnalités des téléviseurs de dernière génération de LG, comme la compatibilité avec AirPlay et HomeKit d’Apple ou la commande vocale via l’assistant Amazon Alexa.

Protecto fait la chasse aux fuites d’eau

Avec sa housse de compteurs d’eau connectée Protectonnect, la société Mourad Amara part en guerre contre les fuites d’eau en améliorant leur détection. Tout a commencé par Protecto, une housse pour protéger les compteurs du givre. Mourad Amara a d’abord imaginé une housse standard, destinée à la protéger du gel, jusqu’à-23 degrés. Elle s’installe en 20 secondes. « Les compteurs sont souvent installés dans des endroits peu protégés, dans des locaux qui ne sont pas chauffés », souligne un représentant de l’entreprise, dont la housse a décroché le Prix Unibal de l’innovation au dernier concours Lépine. Ses housses sont vendues à 47 euros.

Mourad Amara a ensuite développé une housse connectée, capable de détecter les fuites d’eau dans toute la maison, grâce à ses capteurs et à sa carte électronique qui surveillent toute l’installation. Les capteurs sont tous installés dans la housse, « Protectonnect » qui s’est vue décerner un Award, au CES cette année. « Cette housse connectée doit être installée par un technicien », précise Mourad Amara, qui envisage de la commercialiser sur abonnement, moyennant un tarif compris entre 10 à 15 euros. Le prix n’a pas encore été fixé, mais il inclura la connexion via un réseau mobile (4G, LoRa ou Sigfox). Une fuite sur le compteur ou dans la maison est immédiatement détectée. « Une alerte fuite est alors envoyée au consommateur et à nos services, avec un réseau de plombiers partenaires, qui sauront réparer ou géolocaliser la fuite si elle est dans le jardin », explique Mourad Amara, soucieux de « ne pas laisser le client à l’abandon ».

Prudent, le fondateur et patron de Protecto, explique ne pas vouloir entrer dans les détails de la technologie. « Nous avons été approchés par de grands groupes du secteur ». Soucieux de protéger ses trouvailles, il pousse la discrétion à l’extrême en attendant la commercialisation de Protectonnect dans le courant de l’année.

Ring rend intelligents les œilletons de portes d’entrée des appartements

L’américain Ring poursuit l’élargissement de sa gamme de produits, avec une nouvelle caméra à installer sur les portes d’appartement sans travaux à effectuer. Après avoir ciblé le marché des maisons individuelles, l’entreprise vise celui des appartements avec un œilleton connecté. Cet appareil vient se glisser à la place du judas situé sur la plupart des portes d’appartements. Toute l’idée est de permettre son installation sans avoir de travaux à effectuer, avec un appareil démontable, adapté aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires. Le dispositif vient donc se poser sur l’extérieur de la porte, incluant une caméra de détection, ce qui permet aux occupants de recevoir une alerte quand un visiteur est devant leur porte. Enfin, le dispositif fonctionne sur batterie. Il est vendu à 199 euros.
Le système filme uniquement en cas de présence d’une personne. Par souci de confidentialité, il est aussi possible, voire recommandé, de définir des zones d’ombre au moment de l’installation du dispositif, afin de ne pas filmer l’entrée de des appartements des voisins de palier. Cette évolution est nécessaire à l’Américain qui doit aussi adapter son offre à la configuration des logements européens.

Samsung embarque les services d’Apple dans ses téléviseurs

Dès l’ouverture du salon de l’électronique grand public Samsung donne le ton. Le leader du secteur met l’accent sur deux grandes thématiques : l’accès aux services et les écrans de télévision toujours plus grands. Le tout agrémenté d’intelligence artificielle. Tout d’abord, Samsung a annoncé que ses téléviseurs connectés intégreraient dès l’été prochain une grande partie des services vidéo d’Apple. Dans le détail, le magasin de vidéo à la demande de la marque américaine, iTunes Movies, sera directement accessible sur les nouveaux téléviseurs de Samsung, tout comme TV Shows et AirPlay 2, qui permet d’envoyer directement un contenu de son iPhone ou de son iPad vers son téléviseur. Cette collaboration entre les deux groupes, à la fois rivaux et partenaires dans de nombreux domaines, marque une étape importante dans leurs stratégies respectives. Les téléviseurs de la gamme 2018 seront eux mis à jour dans les prochains mois.

Snips Commands : assistant vocal respectueux de la vie privée

Après plusieurs années de recherche et développement, Snips lance trois produits à destination des entreprises qui souhaitent s’équiper en commande vocale. L’entreprise française n’a jamais changé d’objectif : développer une intelligence artificielle respectueuse de la vie privée de ses utilisateurs. Elle présente trois produits à destination des professionnels. Baptisés Snips Commands, Snips Flow et Snips Satellite, ils proposent une technologie intelligente et vocale qui permet de répondre à des commandes orales, mais sans avoir besoin d’être connecté à Internet. Les données ne transitent pas par des services de cloud, comme pour la majorité des assistants intelligents, et restent donc stockées dans l’appareil, garantissant ainsi leur sécurité.