L’exercice de recomptage des voix des élections villageoises 2012, comme ordonné par la Cour suprême, a donné raison à Faeza Sheik Jahaly qui a été élue membre du conseil de village de Grand-Bois. La candidate du Groupement Socialiste Travailliste a récolté 816 voix en décembre 2012, après l’exercice de recount qui a eu lieu en Cour suprême hier après-midi. Elle prend la neuvième place des élus de ce village, récupérant le siège du candidat Roshan Bissoondoyal du Mouvement Socialiste Progressiste.
L’exercice de recount a débuté peu après 15 h en Cour suprême, sous la supervision de la Master and Registrar Gaytree Manna et en présence du commissaire électoral Irfan Raman. Deux candidates battues lors des villageoises de 2012, Sardha Rangoo et Faeza Sheik Jahaly du Groupement Socialiste Travailliste, avaient déposé une pétition en Cour Suprême pour demander un recomptage des bulletins dépouillés, contestant la neuvième place du candidat Roshan Bisoondoyal du Mouvement Socialiste Progressiste. La Cour suprême, composée des juges Asraf Caunhye et David Chan Kan Cheong, a autorisé cet exercice. Le recount a eu lieu dans huit salles de la Cour suprême en présence des effectifs de la force policière et des commissaires électoraux. Les candidats ont suivi l’exercice jusqu’au bout dans l’enceinte de la Cour suprême afin de savoir s’ils avaient raison de remettre en question le verdict des urnes rendu le 4 décembre 2012 à Grand-Bois.
Au terme de l’exercice de recomptage hier, il s’est avéré que le défendant Roshan Bisoondoyal a recueilli 814 voix (contre 816 lors la proclamation des résultats en décembre 2012), tout comme Sardha Rangoo. Faeza Sheik Jahaly a récolté 816 voix, ce qui lui permet de prendre la neuvième et dernière place dans la liste des conseillers du village de Grand-Bois. Auparavant, elle avait été classée onzième. La proclamation des résultats devait avoir lieu à la Grand-Bois Government School. Le Groupement Socialiste Travailliste, avant l’exercice de recomptage en Cour suprême, avait remporté deux des neuf sièges au sein du conseil de village de Grand-Bois. Son nombre de sièges passe donc à trois.
L’élection de Faeza Sheik Jahaly à la neuvième place donne raison au premier exercice initial de comptage des voix, fait-on comprendre dans les milieux de la Commission électorale puisque la candidate du Groupement Socialiste Travailliste était arrivée à la neuvième place. Mais à l’issue de deux recomptages, elle était passée à la onzième place.
Dans une déclaration au Mauricien, Faeza Sheik Jahaly exprime sa joie d’avoir récupéré sa place de conseillère. « J’étais confiante dès le début que j’avais été élue. Je suis vraiment contente. Maintenant je peux oeuvrer dans l’avancement de mon village », confie-t-elle.
L’exercice de recomptage des voix des élections villageoises se poursuit cet après-midi avec le village de l’Aventure, où Ashwanee Dhunoo et Amarnath Dhunnoo contestent les résultats. Lundi, c’était au tour du village de Quartier-Militaire, où le
candidat Sheik Aslam Amboorallee a récupéré la neuvième place de Maulaboksh Nooranee. Initialement, il était arrivé en onzième position.
S’agissant des élections municipales, rappelons-le qu’un recount partiel a eu lieu samedi dernier suite au jugement rendu le 28 juin en faveur du candidat Antonio Jenito Seedoo du MMM-MSM, qui contestait l’élection de Martine Bistoquet du PTr dans l’arrondissement No 4 à Port-Louis. Le candidat mauve a finalement récupéré la place de la dernière nommée, ayant recueilli trois voix de plus qu’elle.