Vingt-cinq semaines après l’écroulement de l’empire BAI avec un Ponzi Scheme de l’ordre de Rs 23 milliards, les premiers biens appartenant au Chairman Emeritus Dawood Rawat font l’objet d’appels d’offres. Cet exercice a été initié par les Receivers de la Bramer Banking Corporation Ltd (In Receivership), Mushtaq Oosman et André Bonieux de PWC, nommés par la Banque de Maurice lors de la révocation de la Banking Licence de cette institution dans la nuit du 2 avril dernier. Cet appel d’offres a une valeur symbolique car des deux grosses cylindrées mises en vente, la Grand Cherokee est probablement l’une des dernières acquisitions personnelles de Dawood Rawat avant l’éclatement du Ponzi sous l’opération « Daylight Robbery ».
Mushtaq Osman et André Bonieux se sont donnés jusqu’à 16 h le 5 octobre prochain pour recevoir des offres en vue de vendre deux bolides, une Grand Cherokee de 2015 n’ayant roulé que 19 020 kilomètres et une Mercedes-Benz CL 350 de 2012 avec un kilométrage de 50 434. Difficile de dire si cette Mercedes est bien celle qui avait la plaque d’immatriculation BA 1, symbole de la puissance financière gonflée de Dawood Rawat, aujourd’hui ayant trouvé refuge en France.
Ces deux voitures, qui ont été saisies suite à des procédures de réclamations engagées par la Bramer Banking Corporation Limited (In Receivership), peuvent être visitées après rendez-vous avec le coordonnateur de PwC, Hugo de Senneville. Toutefois, les Unlicensed car dealers sont priés de s’abstenir de soumettre des cotations. Un chèque représentant 10 % du montant cité devra accompagner l’enveloppe contenant l’offre.
Outre les saisies conservatoires sur les 17 appartements et parkings dans le complexe résidentiel Diplomat Garden de Floréal du clan Rawat par les anciens Special Administrators de la BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet, la Grand Cherokee et la Mercedes CL 350 sont les premiers biens de Dawood Rawat à être adjugés par voie d’appels en vue de récupérer les Rs 23 milliards détournées du Super Cash Back Gold de 2010 à 2015.
Jusqu’ici, avec Brian Burns nommé comme Proxy, Dawood Rawat se bat devant la Cour suprême pour interdire la vente à la Barre de sa principale propriété immobilière, le domaine familial de Floréal avec un escalier en bois massif venant du Vatican à Rome en Italie. Des hypothèques de l’ordre de Rs 55 millions n’ont pas été remboursées alors que cette propriété personnelle de Dawood Rawat pourrait faire l’objet de saisie en vue de recouvrer les fonds détournés du groupe BAI.
Le Freezing Order émis par la juge Gaytree Jugessur-Manna en date du 18 avril dernier suite à une motion présentée par le Directeur des Poursuites Publiques, agissant en tant qu’Enforcement Authority sous l’Assets Recovery Act, concerne onze grosses cylindrées de la famille Rawat. Sept sont au nom du Chairman Emeritus de la BAI, la Grand Cherokee, une Mercedes-Benz S 55 AMG, une Bristol, une Peugeot 508 SW, une Saab 9-3 ARC, une Mitsubishi L200 Sportero et une Foton Conquero. Deux Mercedes-Benz G 55 sont au nom d’Adeela Rawat et une Mercedes S 600 et une Chrysler Crossfire au nom de Kerima Rawat.