Le ressortissant mozambicain Wesceslau Osvaldo Ali Da Cruz, âgé de 31 ans, a été condamné à 20 ans de servitude pénale par le juge Benjamin Marie-Joseph, siégeant en Cour d’assises. Le juge lui a infligé en outre une amende de Rs 75 000.
Wesceslau Osvaldo Da Cruz, un guide dans son pays natal, a été interpellé à son arrivée à Maurice en provenance de Johannesbourg le 22 janvier 2011. Il se trouvait en compagnie de son épouse.
L’unité de l’ADSU, alors en poste à Plaisance, a procédé à une fouille corporelle du couple, mais cette tâche s’est avérée vaine. Les Da Cruz ont été alors autorisés à quitter l’enceinte de l’aéroport.
Toutefois, ils ont été pris en filature, les membres de l’ADSU pressentant quelque chose de louche. Aussi, les policiers ont effectué une fouille de la chambre d’hôtel où ils comptaient séjourner. Mais cela n’a rien donné. Les membres de l’ADSU ont alors décidé de leur faire subir un examen radiologique, qui a révélé que l’estomac du guide mozambicain contenait des corps étrangers. On l’a alors soumis à une purge et Wesceslau Osvaldo Da Cruz a restitué 36 boulettes de drogue, soit 329 grammes d’héroïne, dont la valeur marchande est évaluée à environ Rs 7 millions. Par contre, rien de compromettant n’a été trouvé dans le corps de la femme.
L’enquête, menée sous la responsabilité du surintendant Pierre Murugan, a révélé qu’Osvaldo Ali Da Cruz a touché 500 dollars américains pour effectuer le travail de passeur.