Contester la voie empruntée par l’État pour la gestion de nos lagons, c’est l’objectif du collectif Lavwa Losean Indien. Une manifestation pacifique se tient actuellement au Jardin de la Compagnie.

Des politiciens ont également fait le déplacement, dont Joanna Bérenger, Alan Ganoo et Jean Claude Barbier.

Stéphan Gua, porte-parole du collectif, a expliqué que la couleur rouge utilisée pour les pancartes représente « le sang qui sera versé si l’accord de pêche entre le Japon et Maurice est signé ».

Pour sa part, Judex Ramphul, président du Syndicat des Pêcheurs, a fait ressortir que cette manifestation a pour but « de montrer comment notre mer est pillée et qu’il est l’heure qu’elle (NDrl : la mer) soit protégée ».

Judex Ramphul s’élève aussi contre le fait que des « permis soient octroyés aux pêcheurs étrangers pour exercer librement dans les eaux mauriciennes au détriment des pêcheurs mauriciens qui, eux, s’endettent au fur et à mesure. »

Lavwa Losean Indien a l’intention de faire parvenir une lettre au ministre de la pêche pour exprimer son désaccord en vue de cet éventuel accord de pêche.