À l’inauguration du deuxième salon Infotech à Rodrigues, hier matin, le chef commissaire de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, Serge Clair, s’est félicité de l’amélioration des relations entre Port-Louis et Port-Mathurin. De son côté, le ministre des Technologies, de l’Informatique et des Communications, Tassarajen Chedumbarum-Pillay, a annoncé qu’à partir de septembre prochain, la bande passante reliant Maurice et Rodrigues sera de 175 mégabits contre 37 actuellement. Ce salon informatique, organisé conjointement avec le National Computer Board et la participation de sociétés mauriciennes, vise à attirer pas moins de 10 000 visiteurs à l’école Basile Allas de Port-Mathurin ce week-end.
Dans son allocution, le chef commissaire n›a pas manqué de souligner l›importance des technologies informatiques dans la surveillance de la Zone économique exclusive (ZEE), une des principales ressources de l’île Rodrigues. Il a également salué “l’esprit d’ouverture” dont ont fait preuve les exposants venant de Maurice.
“Dans le passé, bann Morisyen ti traite Rodrigues enn façon. Nou tou koné sa kan nou ti alle Moris. Asterla nou trouvé ki bann relasyon finn amélioré ek Moris traite Rodrigues autrement”, a déclaré Serge Clair. Il a ajouté qu’il n’est nullement dans l’intérêt de la république de Maurice qu’une partie de son territoire soit isolée et abandonné.
Pour sa part, le ministre Chedambarum-Pilay a rappelé qu’Infotech en est à sa 20e édition à Maurice et souligné que les Rodriguais et les Mauriciens doivent jouir des mêmes facilités de développement. Il soutient que l’accès à l’informatique ne doit pas être un privilège. “Sa li enn droit tou dimoune”, devait-il faire ressortir.
Mêmes facilités de développement
Le ministre a confirmé qu’à partir du mois prochain, les connexions internet entre Rodrigues et Maurice devront connaître une nette amélioration. Il a exprimé le souhait que le salon d’Infotech suscite un “véritable awareness au sein de la population de Rodrigues.” Dans un autre ordre d’idées, mais toujours sur le plan informatique, Tassarajen Pillay a fustigé l’ancien gouvernement MSM-MMM popur avoir privé Rodrigues de connexion lors du démarrage du réseau optique SAFE. “Kan câble SAFE ti vine Moris, nou guvernma ti fer provisyon pou fer sa câble-là relier Rodrigues. Mais apré nou fin perdi élekyson”, déclare-t-il.
“Subséquemment, le gouvernement MSM-MMM est arrivé à la conclusion que ce projet de câble passant par Rodrigues coûterait trop cher. Le projet fut tout simplement abandonné. Si ti éna sa prozé-là, boukou Rodriguais pa ti pou bizin alle Moris pou rode travay, Rodrigues so lékonomi ti pou amélioré. Sa prozé-là finn eskamoté par ancien gouvernma MSM-MMM”, devait ajouter le ministre, qui a annoncé que le consultant désigné travaille actuellement sur l’étude de faisabilité du projet de câble optique de Rodrigues. Des développements sont à prévoir vers la fin de cette année.
La Deputy Chief Commissioner et responsable du dossier des technologies au sein de l’Assemblée Régionale, Fanchette Gaspard Pierre-Louis, a fait état du bilan positif du programme de formation à l’ICT Centre for Excellence de Camp-du-Roi, inauguré par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, en novembre de l’année dernière. Elle a demande à l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA) d’élaborer un plan stratégique pour des débouchées pour des jeunes formés en informatique et pour la création d’emplois dans ce domaine.
Finalement, la société rodriguaise Rodcom, qui fête son neuvième anniversaire, a procédé au lancement du laptop Sony Vaio en marge du deuxième salon Infotech de Rodrigues.