Le président de l’International Rubgy Board (IRB), Bernard Lapasset, est actuellement en vacances à Maurice. L’homme fort du rugby mondial fait un tour d’horizon de cette discipline, surtout l’admission du rugby à 7 aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.
« Je suis venu à l’île Maurice pour me reposer avant de reprendre les affaires », a déclaré Bernard Lapasset au Mauricien hier soir. Le dirigeant français entame un deuxième mandat comme président du puissant IRB depuis fin 2011 et qui prendra fin en 2015, soit après les mondiaux en Angleterre. Ancien président de la Fédération française de rugby, Bernard Lapasset avait accédé à la plus haute hiérarchie de l’IRB juste après le mondial 2007 en France.
« Je suis très heureux de la montée du rugby à travers le monde. Aujourd’hui, nous comptons plus de six millions de licenciés. Maurice est membre à part entière de l’IRB justement suite à mon élection comme président de cette instance mondiale. Je voulais donner la chance aux petits pays d’en faire partie. Le rugby est aujourd’hui répandu partout dans le monde. Ce sport a connu un développement fulgurant », a fait ressortir notre interlocuteur.
Avec l’entrée du rugby à 7 comme discipline olympique pour les Jeux de Rio en 2016, Bernard Lapasset se dit à la fois comblé et fier de constater que la discipline est reconnue et acceptée pour cet événement. « L’admission du rugby à 7 aux JO de Rio en 2016 est un succès pour la discipline et aussi une reconnaissance forte pour nos efforts. »
Il constate que le rugby connaît du succès dans différentes zones du globe. « Après le rugby à 15, maintenant celui à 7 est très bien pratiqué. D’ailleurs, le rugby à 7 a connu un essor remarquable. Nous avons même des championnats du monde pour ce type de jeu. »
Dans le cadre de la politique de démocratisation, il a indiqué que le prochain mondial du rugby à 7 aura lieu en 2013 à Moscou. « C’est la première fois que la Russie va organiser une telle compétition. Cela démontre que le rugby pénètre dans toutes les régions. D’ailleurs, la partie est de l’Europe est en bonne voie pour le développement de ce sport », a expliqué le président de l’IRB.
Ce dernier a indiqué que la région de l’océan Indien est appelée à connaître du succès en rugby. Profitant de sa présence, Bernard Lapasset a laissé entendre qu’il aura une rencontre ce lundi avec le président de la Rugby Union-Mauritius, Patrick Bradshaw.
« Le rugby a pris une bonne dimension à Maurice. Je souhaiterais avoir une rencontre avec le président Bradshaw afin de discuter un peu de la discipline et aussi de son évolution », a-t-il ajouté.