Le Carrefour des Entrepreneurs de l’océan Indien (CEOI), association regroupant quelque 700 membres des îles du sud-ouest de l’OI, veut consolider les rencontres professionnelles dans la région afin que celles-ci puissent éventuellement déboucher sur des projets concrets de partenariat. Dans cette optique, le CEOI a prévu d’organiser, le 25 mars prochain, à l’hôtel Sugar Beach, Flic-en-Flac, un dîner autour du thème les nouveautés de l’économie mauricienne.
Fondé en 2000 par cinq opérateurs économiques malgaches et étrangers, le CEOI, qui a son siège social dans la Grande Île, comprend des cadres et chefs d’entreprise des pays de la région : Comores, Maurice, Mayotte, Madagascar, Réunion et Seychelles. Il a pour objectif de faciliter les relations d’affaires (échanges commerciaux et/ou partenariats) entre les entrepreneurs et les cadres, cela à travers une série d’activités de sensibilisation sur les opportunités d’affaires dans la région et les perspectives économiques dans les îles du sud-ouest de l’océan Indien.
L’organisation d’un dîner annuel axé sur un thème particulier est devenue une tradition au sein du CEOI. Pour cette année, avec le concours du Groupe CIEL, d’Enterprise Mauritius et de la Chambre de Commerce et Industrie France Maurice (CCIFM), le CEOI réunira des chefs d’entreprise et représentants d’organisations régionales à un dîner-débat qui mettra en lumière l’évolution du secteur financier de Maurice, le développement du secteur sucrier et la diversification de celui-ci ainsi que les initiatives prises par l’industrie touristique locale pour diversifier sa clientèle et les retombées positives enregistrées à ce jour.
?Une vingtaine de délégués étrangers venant principalement de Madagascar, de La Réunion, de Mayotte et des Seychelles sont attendus pour l’occasion. Ils visiteront également pendant leur séjour des entreprises mauriciennes et participeront à des rencontres (business to business) avec des entrepreneurs locaux, le 26 mars à l’hôtel La Pirogue.
« Notre souci premier est de tout mettre en oeuvre pour inciter les entrepreneurs de la région à travailler ensemble et prendre avantage des opportunités de développement, pas seulement en termes d’opérations commerciales mais aussi en termes d’investissement dans des projets fiables », a déclaré Xavier Desplanques, président du CEOI, lors d’une rencontre avec la presse.
Xavier Desplanques est d’avis que les échanges permettront aux cadres et chefs d’entreprise de la région de découvrir des entreprises mauriciennes qui se développent, innovent et se diversifient et par là même conclure des partenariats d’affaires avec les entrepreneurs locaux. « Il y a sans doute des leçons à tirer des réalisations de Maurice par les entrepreneurs des autres îles », a-t-il soutenu. Les hommes d’affaires des autres pays de la région auront l’occasion de visiter le développement immobilier à Anahita, les entreprises Natec (spécialisée dans la fabrication d’équipement médical) et Procontact (un centre d’appels).
Notons que le CEOI a lancé son annuaire 2014-2015 des entrepreneurs de la région. En sus de sa participation aux travaux de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’océan Indien (UCCIOI), le CEOI oeuvre pour le renforcement les contacts avec les milieux d’affaires avec le Mozambique et la Tanzanie, entre autres.