Le voltigeur mauricien, Lambert Leclézio est toujours aussi constant dans ses performances. Il est monté sur la deuxième marche du podium en Écosse lors de la semaine écoulée, après deux jours de compétition à Ecclesmachan. Une sacrée performance pour le Mauricien qui poursuit sa belle  progression.
Lambert Leclézio continue sa progression et force est de constater qu’il a fait parler la poudre en terre écossaise en sortant une performance de haute voltige. En effet, roulant sa petite bosse un peu partout en Europe (Pays-Bas, Allemagne, France, entre autres), il a encore une fois fait parler son agilité et son esprit de compétition sur les deux jours de compétitions. Lors du premier jour, il a terminé la journée à la troisième place, avec une moyenne de 7,2 pts dans l’épreuve compulsory (obligatoire).
Le lendemain,, dans la partie figure libre, il a augmenté son coefficient, faisant la différence grâce à ses enchaînements. « C’est son point fort. Il en a profité pour sortir le grand jeu et faire le show. Le niveau était assez élevé et, comme toujours, il a su tirer son épingle du jeu, avec brio », indique la présidente de la Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF), Kim Gueho. Cette dernière était consciente que la tâche du jeune prodige mauricien était dure car en face de lui, c’était des voltigeurs d’un très gros calibre. « Il a eu un très bon cheval et il a été incroyable dans le concours en figure libre. Tout cela a joué en sa faveur. Il ne faut pas oublier que Lambert Leclézio est un redoutable compétiteur qui donnera toujours le meilleur de lui-même. Nous sommes très fiers de lui et nous savons qu’il est capable d’aller très loin », soutient notre interlocutrice.
Par ailleurs, c’est le dressage qui sera à l’honneur le mois prochain. La fédération accueillera la Sud-Africaine Candice Hobday pour deux jours de formations destinés aux adeptes. Cette formation se tiendra les 2 et 3 aout prochain et s’inscrit dans le cadre de la prochaine édition du World Dressage Challenge. À noter que Candice Hobday est actuellement la 10e meilleure dresseuse en Afrique du Sud. « Nous voulons que les cavaliers arrivent à la compétition dans de très bonnes conditions. Les jeunes profiteront pleinement de l’expertise de Candice Hobday », fait ressortir Kim Gueho.  Pour rappel, Maurice avait accueilli le World Dressage Challenge pour la première fois en 2011. La Fédération Équestre Internationale (FEI) délègue généralement deux juges à Maurice pour superviser la compétition et organiser des clinics pour les meilleurs dresseurs.
À titre d’information, cette compétition se dispute en cinq niveaux : préliminaire, élémentaire, moyen, avancé et Prix St Georges. C’est Stéphanie Jauffret qui demeure la meilleure spécialiste de dressage à Maurice.