Recueil d’une soixantaine d’articles, le Code noir rassemble toutes les dispositions réglant la vie des esclaves noirs dans les colonies françaises. Il a été rédigé principalement pour réprimer les abus et le mauvais traitement des Noirs employés dans les plantations, et mettre fin à un trafic qui s’est développé en toute illégalité. Mais le Code noir ne fera qu’entériner la pratique massive de l’esclavage et les abus sur les esclaves.
C’est en mars 1685 que fut publié cet ensemble de textes juridiques réglant la vie des esclaves noirs dans les îles françaises, en particulier l’ordonnance de soixante articles, portant statut civil et pénal, par Louis XIV. Le recueil, complété par des déclarations et des règlements postérieurs, avait pour but de régler les problèmes posés par l’esclavage dans les colonies : la supériorité numérique (deux Noirs pour un Blanc), les attentats et soulèvements des “nègres marrons”, l’indifférence des colons à l’égard de l’éducation religieuse de leurs esclaves et les rapports sexuels maîtres-esclaves.