Photo illustration

La cavale d’un an de Virram Deeloosing, 40 ans, a pris fin mardi à la suite d’une opération menée par l’Anti Robbery Squad dans la région de Bois Mangue, Plaine des Papayes. Ce sans domicile fixe (SDF) était recherché depuis l’année dernière après que plus d’une cinquantaine de plaintes d’escroquerie ont été logées contre lui dans plusieurs régions de l’île.

En se basant sur des renseignements fournis par les Field Intelligence Officers (FIO), des policiers menés par les inspecteurs Jeean et Seewoo ont intercepté le quadragénaire après une prise en filature. Le suspect n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation. Il a été placé en détention pour la nuit et il est attendu en justice ce mercredi où plusieurs charges provisoires d’escroquerie seront logées contre lui.

Virram Deeloosing n’est pas un inconnu des services de police, ayant écopé de trois ans de prison pour escroquerie en 2013. À sa sortie, le suspect a récidivé. Il a fait croire à ses victimes qu’il a des contacts avec des agences de recrutement à l’étranger et qu’il peut entamer des démarches pour que des Mauriciens puissent travailler sur des bateaux de croisière. Sauf que les victimes devaient lui remettre une certaine somme d’argent pour qu’il puisse soi-disant s’acquitter des frais de papiers et de déplacement. À chaque fois, il roulait ses clients en soutenant que les formalités prenaient plus de temps que prévu, jusqu’à ne plus répondre à leurs appels.

Par ailleurs, le SDF s’est également spécialisé dans un autre genre d’escroquerie. Selon la police, Virram Deeloosing louait des voitures à long terme et se faisait passer pour le propriétaire. Il revendait les véhicules à ses victimes en leur présentant de faux documents en son nom. La police estime qu’il aurait amassé plus d’un million de roupies avec ses combines.