Le groupe hôtelier LUX* Island Resorts Ltd a affiché des profits nets de Rs 368 millions pour l’exercice financier 2014-15 comparativement à Rs 271,3 millions en 2013-14. La direction du groupe annonce qu’un contrat de développement et de gestion d’un deuxième établissement hôtelier a été obtenu aux Maldives et que les opérations du groupe en Chine s’élargiront avec la gestion d’un autre établissement, le LUX* Tea Horse Road Benzilan, en décembre prochain.
L’année financière se terminant en juin 2015 a été des plus encourageantes pour le groupe LUX*, qui a vu son chiffre d’affaires passer de Rs 4 milliards à Rs 4,6 milliards, alors que ses bénéfices après impôts se sont chiffrés à Rs 368 millions, contre Rs 271,3 millions en 2013-14. Les résultats du groupe, qui ont été rendus publics hier, montrent que les profits avant impôts sont passés de Rs 335 millions à Rs 450 millions. Pour la troisième année consécutive, le groupe voit son EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) grimper de façon significative pour atteindre Rs 1,052 milliard.  
Malgré la consolidation des dettes de l’hôtel Tamassa à compter du 1er janvier 2015, l’endettement du groupe, qui était de Rs 4,5 milliards au 30 juin 2014 , est tombé à Rs 4,1 milliards au 30 juin dernier. Le ratio d’endettement par rapport au capital total du groupe s’est amélioré, reculant à 42% par rapport à 50% l’année dernière. Ce ratio, qui reflète la bonne santé financière du groupe, est l’un des plus bas dans le secteur touristique, fait ressortir la direction de LUX*. De plus, la valeur nette de l’actif par action (Net Assets per Share) au 30 juin était de Rs 42,22 alors qu’elle était à Rs 37,92 au début de l’année financière.
« On note avec satisfaction des résultats positifs, qui sont le fruit d’un travail continu de toute une équipe oeuvrant ensemble vers la réussite et le succès. Nous misons énormément sur la formation, soit 118 heures par collaborateur, et aujourd’hui nous avons la certitude que c’est un élément clé qui contribue à leur épanouissement. Qui dit épanouissement au travail dit productivité en hausse et les résultats en sont la preuve. Je tiens à remercier les 2 965 collaborateurs du groupe pour leur dynamisme et leur dévouement », déclare Paul Jones, CEO du groupe. 
Evoquant sa stratégie de développement dans les commentaires accompagnant les résultats 2014-15, la direction de LUX* confirme qu’elle concentrera ses efforts sur la gestion des établissements hôteliers. Le groupe a vendu ses parts dans SAS Le Récif, la société propriétaire de l’hôtel Le Récif, à La Réunion, pour ensuite, à travers LUX* Hospitality Ltd, signer, le 1er avril dernier, un contrat de gestion avec les nouveaux propriétaires. Un second accord a été signé avec ces derniers pour la gestion d’un hôtel 5 étoiles de 82 chambres à St-Philippe, à l’île soeur.  
Aux Maldives, LUX* a décroché un contrat portant sur la gestion d’un établissement 5 étoiles de 60 villas privées situé sur l’atoll Malé Nord. Ce « Resort » sera commercialisé sous le nom : LUX* North Male Atoll. Quant à l’autre établissement de LUX* dans l’archipel, il subit actuellement des travaux de rénovation, lesquels seront complétés en décembre. Il portera le nom de LUX* South Ari Atoll.    
Parlant des projets en Chine, le groupe hôtelier annonce l’ouverture d’un deuxième hôtel, en décembre également, connu sous l’appellation LUX* Tea Horse Road Benzilan. Le groupe est également en pourparlers avec d’autres propriétaires pour la gestion de leurs établissements hôteliers. D’ici la fin 2016, le portefeuille du groupe comprendra 1 877 chambres, dont 32% appartiennent à des parties tierces.
Même si l’environnement économique international demeure incertain, indique la direction de LUX*, le groupe garde confiance et compte bien étendre ses activités à l’étranger. Il espère que des solutions seront trouvées pour une meilleure connectivité entre les destinations. À ce titre, LUX* accueille favorablement l’introduction des vols de Turkish Airlines pour desservir Maurice. Les vols additionnels annoncés et attendus d’ici octobre « contribueront certainement à une meilleure performance des hôtels du groupe » à Maurice. Le groupe s’attend à ce que son hôtel aux Maldives continue de générer de bons résultats et que les chiffres de ses hôtels à La Réunion connaissent une hausse, contrairement à 2014.
Par ailleurs, il vient d’annoncer le paiement d’un dividende d’une roupie par action, soit le double du montant versé en 2013-14.