Lionel Sabatté est à Maurice dans le cadre d’une résidence de création avec l’association pARTage. Le plasticien a fait des interventions à l’Ecole des Beaux-Arts du MGI pour des ateliers et des rencontres. Son travail à Maurice donnera lieu à une exposition “La constance des Alizées” dont le vernissage est prévu le vendredi 29 août à 18 h à l’IFM. Nous reproduisons ci-dessous la note de l’exposition.
“Le souffle des Alizées, c’est d’abord pour moi le souvenir qui me revient chaque fois que je pense à ma jeunesse passée à la Réunion (et aussi un peu Maurice où j’allais parfois faire des stages et des compétitions de judo). C’est un souvenir comme un vent léger et constant qui m’accompagne depuis 18 ans que j’ai quitté l’océan Indien.
Pour cette exposition, je vais présenter un ensemble d’oeuvres sur papier inspiré des oiseaux de l’île et réalisé avec un liquide à base de fer rouillé.
Les dessins sont réalisés avec un liquide à base de fer et un liquide à base d’oxygène qui produit une oxydation qui apporte des couleurs et matières qui me plaisent. Lorsque l’on respire, on absorbe de l’oxygène pour produire à l’intérieur de l’organisme cette même réaction d’oxydoréduction qui nous fournit de l’énergie pour vivre, mais aussi provoque le vieillissement. Cette ambivalence m’intéresse.
D’autres dessins sont réalisés avec le souffle d’un sèche-cheveux et des épices comme le Safran. Enfin, j’aime l’ambivalence du titre, le vent est insaisissable, ce qui est constant dans les Alizées c’est le changement…”