Artiste, peintre, sculpteur diplômé en dessin et peinture de l’Afrique du Sud, Jean-Yves L’Onflé a décidé de revenir au-devant de la scène à travers une exposition-vente. Cette sixième exposition mettra également en relief le talent de deux autres artistes, Jocelyn Louise et Pascale Lolith. Le vernissage est prévu pour le 17 octobre à l’Alliance française, à Bell-Village. L’expo sera ouverte au public du 18 au 26 octobre à partir de 9 h 30 à 16 h et le samedi de 9 h 30 à midi.
Jean-Yves L’Onflé revient au-devant de la scène après neuf ans d’absence. Connu à Maurice et à travers d’autres pays, il est enseignant à l’école primaire St-Benoît RCA de Tamarin, tout en étant responsable de l’atelier d’art La Pointe Tamarin. Pour ses sculptures il s’inspire surtout des formes qu’on trouve dans la nature. Les sculptures en terre cuite seront sous forme de tortue de terre, de corail, de bernard-l’hermite et une branche sur laquelle se pose un caméléon.
Jean-Yves L’Onflé peint, crée, extériorise ses sentiments à travers la peinture. À travers ce médium, il a su insuffler sa passion à de jeunes enfants de l’atelier La Pointe Tamarin, qui sont aujourd’hui 130 à bénéficier de son encadrement. Cette association La Pointe Tamarin, fondée il y a onze ans, a été mise en place tous les dimanches afin de permettre à des jeunes issus de milieux défavorisés de s’ouvrir à la vie à travers l’art. Jean-Yves L’Onflé explique que chaque dimanche, il offre des cours en trois groupes : de 9 h à 11 h, de 11 h à 12 h et de 12 h à 13 h 30. « Sur 130 élèves, une trentaine a déjà atteint un niveau remarquable, d’où la tenue de l’expo qui se tient jusqu’au 12 octobre à La Pointe Tamarin ». Jean-Yves L’Onflé invite les gens à acheter un de ses tableaux, ce qui, dit-il, permettra de financer le voyage de ces 30 élèves le 5 décembre à St-Gilles-Les Bains, à La Réunion.