Depuis le lancement de la première édition en 2006, le Festival International Kreol a eu du mal à fédérer l’ensemble de la population mauricienne. Ce qui lui a conféré l’allure d’un festival destiné à une seule communauté. L’instigateur de cette célébration, Xavier-Luc Duval, reconnaît que la culture créole n’est pas assez mise en valeur au même titre que d’autres célébrations nationales comme Divali et Eid. Il entend lui donner une nouvelle dimension dès la prochaine édition, en 2015.
Il aura donc fallu attendre la neuvième édition pour qu’on songe à revoir la formule du Festival International Kreol (FIK). D’année en année, cette manifestation a tourné autour de presque les mêmes activités, dont le fameux Gran Konser qui dure toute une nuit, avec en vedette un artiste de renommée internationale. Depuis 2006, le FIK semble avoir pris l’allure d’un festival des créoles au lieu d’en être un pour célébrer l’ensemble des valeurs de la culture créole et concerner toute la population mauricienne.