À la fermeture de la journée d’enregistrement hier, sur le coup de 15 heures, au Bon-Accueil State College, 45 candidats se sont fait inscrire pour les élections générales du 10 décembre dans la circonscription N° 9. Dans cette liste de prétendants aux postes de députés pour la région de Flacq/Bon-Accueil, nous retrouvons 22 candidats indépendants et 23 autres, dont quatre femmes, enregistrés sous les couleurs de 12 formations politiques. À noter qu’un retrait, pour cause d’erreur, est survenu à la fin de l’exercice.
Après un calme plat pendant toute la première partie de la journée, l’ambiance était des plus électriques aux abords du Bon-Accueil State College en début d’après-midi. L’alliance PTr/MMM s’est présentée au centre d’enregistrement peu après 13 heures dans une ambiance bariolée avec une importante foule accompagnant les trois candidats Anil Bachoo (PTr), Dhiraj Khamajeet (PTr) et Viren Ramchurn (MMM) pour remplir les formalités d’usage en vue du rendez-vous du 10 décembre. Après une brève déclaration d’Anil Bachoo à la presse, dans laquelle il s’est dit « confiant d’une victoire » de l’alliance PTr/MMM, une vague de partisans rouges et mauves devaient littéralement envahir l’enceinte du collège. De ce fait, les responsables de la police sur le terrain devaient entériner la décision de faire patienter le défilé de l’Alliance Lepep, ainsi que les trois candidats, à proximité du centre d’enregistrement. L’objectif étant d’éviter que les principaux adversaires se retrouvent dans la même enceinte au même moment pour ces formalités d’enregistrement. Mais le face-à-face entre les adversaires politiques était inévitable dans l’enceinte du Bon-Accueil State College, compte tenu que l’enregistrement des candidats de l’Alliance PTr/MMM était plus long que prévu.
Même si les partisans des deux camps se sont engagés dans une série de provocations en vue de faire monter la tension, aucun incident n’était cependant à signaler à l’intérieur du centre d’enregistrement. La police devait mettre en place un dispositif payant en accompagnant vers la sortie les partisans de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité dès que leurs candidats avaient complété l’enregistrement tandis que ceux de l’Alliance Lepep avaient reçu l’ordre de se regrouper à l’écart de leurs adversaires.