C’est par un temps tantôt mi-couvert tantôt ensoleillé que s’est tenue cette séance. Plus d’une centaine de coursiers se sont présentés en piste pour peaufi ner leur préparation en vue de la grande rentrée. Si certains sont tout proche de leur forme optimale, d’autres possèdent une marge évidente de progression.
C’est la robe luisante de Glory Boy (Pravesh Horil) qui a retenu principalement l’attention en ce vendredi matin. Ce coursier s’entraîne régulièrement depuis plusieurs semaines et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il semble fi n prêt pour la compétition. Très au point physiquement, il mérite d’être suivi lors des premières journées. The Sneaker, l’autre bai brun de l’écurie Hurlywood, n’a pas été en reste, donnant lui aussi satisfaction lors de son travail sur deux tours de piste. Belle prestation que celle réalisée par Rudi Rocks qui semble dans de meilleures dispositions cette saison.
Chez l’écurie Gujadhur, Lord Al mérite d’être suivi en ce début de saison. Il a fait preuve d’une belle aisance sous la conduite de Jean-Roland Boutanive. Son compagnon d’écurie Azapel s’est contenté d’un travail léger sur deux tours de piste avant de regagner son box. Il est dans une forme appréciable. En revanche Urbi Et Orbi a semblé loin de sa meilleure forme.
Don’t Say Don’t (Vishnu Ponnen) de l’écurie Merven a effectué un travail poussé sous l’oeil attentif de Benoît Noël. Même s’il n’arbore pas une belle robe, ce coursier mérite d’être suivi en ce début de saison. Son compagnon de box Mountain Thunder (Vinod Rossick), qui a été privé de compétition pendant de longs mois la saison dernière, était au pas de danse à son retour aux écuries. Double Dash a laissé une belle impression sous la conduite du jeune Pravin Bhagbut et ses prestations à Port-Louis se doivent d’être suivies.
Blue Berry très à l’aise
S’il a y a un coursier à l’écurie Maigrot qui fera parler de lui cette saison c’est bien Blue Berry. L’ancien pensionnaire de Mike de Kock a laissé une excellente impression sous la selle d’Alvinio Roy et le voir débuter sur une bonne note ne serait guère une surprise. À suivre également le vieux Amaphupho (Rehaze Hoolash) qui a paru dans une très belle forme en ce vendredi matin. Quant à Sands Of Fire, même s’il n’a pas impressionné, il se trouve dans une bonne forme apparente.
La prestation de Leo’s Rush (Jeanot Bardottier) a été suivie avec une attention particulière par Edgar Julienne, un de ses propriétaires. Conditionwise, l’élève de Ricky Maingard donne l’impression de pouvoir s’améliorer davantage. Il en est de même pour le duo Count Emmanuale (Jeanot Bardottier) et Wonderlaine (Mervyn Teetan) qui n’ont pas impressionné lors de leurs work-outs.
Du côté de l’écurie Rameshwar Gujadhur, on retiendra la prestation de Santos (Jessen Vyapooree) qui a laissé une meilleure impression que le nouveau Anaconda Moon (Teddy Maruthamuthee). La belle robe de Cirac (Akilesh Reedoye) n’a pas échappé aux regards de ceux présents. Ce petit gabarit mérite d’être suivi s’il est aligné lors de la journée inaugurale.
À suivre également Burberry qui, comme le bon vin, se bonifi e avec l’âge. Très estimé par Nathalie Henry, le hongre bai brun a laissé une excellente impression lors de son passage sur la piste. On conseillera aux turfistes de suivre également Halabaloo et Tamworth du même établissement, qui semblent sur une pente ascendante.
The Flying Machine (Nishal Teeha) continue de peaufi ner sa préparation en vue de ses débuts. Il progresse à la satisfaction de son entourage et doit fi gurer en bonne place dans le répertoire des turfi stes. Il en est de même pour Kingdom’s Key de l’écurie Raj Ramdin, très appliqué sous la selle du jeune Avi Chummun.