Contrairement au vendredi précédent, c’est par un temps splendide que s’est tenue cette séance. Plus de 120 chevaux se sont succédé sur la piste sous les yeux d’un bon nombre de turfistes. On retiendra particulièrement la prestation de Question Time qui semble sur une pente ascendante.
Le pensionnaire de l’écurie Maigrot, qu’on n’a pas revu en compétition depuis la huitième journée, a été entraîné avec un soin particulier ces derniers temps et a laissé une excellente impression en ce vendredi matin sous la conduite de Divij Cowlessur. Ce coursier peut miser sur sa fraîcheur et sa bonne forme du moment pour retourner la situation en sa faveur ce samedi si sa candidature se confirme. Question Time s’est exercé aux côtés de Don’t Tell Mama (Alvinio Roy) qui n’a pas été en reste et qui semble respirer la santé en ce moment. Leurs compagnons d’écurie Pageantry (Divij Cowlessur) et Corredor (Alvinio Roy) ont travaillé en binôme au light canter et ont tous deux paru dans une belle forme.
Constellation (Vinod Rossick) affiche une bonne forme en apparence. Coursier d’un âge certain, son entourage tente de le ménager au maximum. Du reste on ne l’a pas revu en compétition depuis la 11e journée. Son compagnon d’écurie Mighty Lion a paru mieux dans sa peau avec deux courses sous les sabots. C’est un coursier imposant qui ne peut que progresser au fil de la compétition. Quant à Prince Of Wings, il s’est montré, fidèle à son habitude, très en verve lors de ses work-outs sous la conduite de Vishnu Ponnen.
Il en est de même pour Ravatak de l’écurie Rameshwar Gujadhur qui, physiquement, ne peut être mieux. À la faveur de petits réglages, il peut revoir ses ambitions à la hausse à sa prochaine sortie. Après sa brillante victoire lors de la 15e journée, Ushokolethi est retourné à Floréal où son entourage le maintient sur la la fraîcheur. Il est dans une superbe conditon physique. Naveen Reegah a, de son côté, dû user de la voix pour encourager le nouveau Alberts Day qui visiblement manque de métier. Les débuts de ce coursier ne sont pas prévus de sitôt.
Captains Bounty en léger mieux
Captains Bounty donne l’impression d’avoir sensiblement amélioré sa condition physique avec une course dans les jambes. Il a été entraîné avec un soin particulier par Robbie Burke et il serait intéressant de suivre son comportement samedi s’il est aligné. L’Irlandais a manifesté  une attention particulière avec Tube Wave qui reprendra la compétition dans de belles dispositions. Quant à Dust In The Wind (Mervyn Teetan), il a conservé ses belles dispositions et à la faveur d’un bon engagement, devrait être en mesure d’ouvrir son palmarès à sa prochaine sortie.
Always Flirting ne s’est contenté que du maintenance work sous la conduite de Kenny Gustave. Le gris respire la santé actuellement et devrait faire parler de lui à sa prochaine participation. Son compagnon d’écurie Spacebeam (Vijay Anand Bundhoo) a été l’auteur d’une excellente prestation aux côtés de Rum Tum Tugger (Kenny Gustave) qui n’a toutefois pas démérité. Les chevaux de l’écurie Foo Kune n’ont pas chômé en ce vendredi matin car outre les chevaux susmentionnés, il est conseillé aux turfistes de suivre également Carson City et Lucky Valentine dont la belle santé n’est pas passée inaperçue.
À l’écurie Gujadhur, l’imposant Captain High (Sachin Chowa) a été soumis à un travail sur trois tours de piste, bouclant le dernier tour au strong canter. Son compagnon d’écurie Brandewyn n’a pas impressionné et semble pouvoir progresser davantage. Indaba My Children qui avait connu quelques ennuis de santé a l’issue de sa dernière sortie s’est contenté du light canter sous les yeux attentifs de Praveen Nagadoo. Il semble loin de sa forme optimale.
Malgré qu’il soit muni de pacifiers, Kishimoto a donné du fil à retordre à Nishal Teeha. Son compagnon d’écurie Hunting Time a travaillé avec un head band et s’est montré très en verve lors de son passage sur la piste. Il est à suivre. Quant à Ridge Too Far, il s’est montré très appliqué sous la selle d’Akshay Balloo dont la présence n’est pas passée inaperçue en ce vendredi matin.