Désillution pour la sélection mauricienne de football dans le tournoi des Jeux de la Commission Jeunesse et  Sports de l’Océan Indien (CJSOI) qui ont eu lieu du 5 au 9 décembre dernier à Moroni (Comores). Après avoir été sacrés dans cette même compétition en 2008 (Seychelles), 2010 (La Réunion) et 2013 (Maurice), nos locaux ont cette fois-ci essuyé deux revers et pris la dernière place de cette Ligue composée de trois équipes.
C’est le pays hôte qui a remporté cette compétition en prenant la mesure de Madagascar sur le plus petit score qui soit en finale. À noter que ce tournoi réunissait uniquement trois pays, à savoir les Comores, Madagascar et Maurice. Nos représentants ont perdu le premier match contre les Comoriens sur le score de 2 buts à 1 avant de s’incliner contre les joueurs de la Grande Île sur le score de 3 buts à 0. Lors de cette dernière joute, la bande à Rajesh Gunesh a évolué à dix après l’exclusion de Dimitri Ova.
Mais l’entraîneur de cette équipe des -17 ans a tenu à préciser que les conditions n’étaient pas réunies pour que ses protégés fassent un bon tournoi. “Nous sommes passés par Madagascar avant d’atterrir aux Comores et nous sommes arrivés à 21h, soit la veille de la compétition. Nous avons pu constater qu’il y avait un manque d’hygiène considérable. Nous avons manqué d’eau et d’électricité notamment. Ce n’est pas possible de participer à un tournoi dans de telles conditions”, explique Rajesh Gunesh.
Ce dernier soutient, “Les joueurs étaient malades. Douze d’entre eux ont été admis à l’hôpital durant leur séjour. Ils souffraient entre autres de diarrhées et de vomissements. D’ailleurs, lors des deux rencontres, je n’ai pas été en mesure d’aligner une équipe type. C’est dommage et très frustrant car nous avions une bonne équipe, capable de rivaliser avec les autres forces en présence. Ce n’est pas possible de travailler dans de telles conditions”. Quoi qu’il en soit, les résultats le démontrent, Maurice termine bon dernier avec deux défaites après avoir dominé cette compétition lors des précédentes éditions.