Le 13 octobre 2014 fera date pour le football mauricien, la Barclays devenant le sponsor titre de la prochaine saison de la Mauritius Premier League version professionnelle pour un montant de Rs 5M.
Le directeur général de Barclays Bank Mauritius, Ravin Dajee, et le président de la Professional Football League (Mauritius) (PFLM), Georges Chung, ont ratifié l’accord lors d’une cérémonie hier après-midi à la Barclays House à Ébène, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, et du président de la Mauritius Football Association (MFA), Samir Sobha, et des hauts cadres de l’institution bancaire Vishuene Vydelingum et Jeremy Stockdale.
Les qualificatifs les plus élogieux ont été utilisés par les différents intervenants quand a été immortalisé cet accord entre la Barclays et la PFLM. Pour eux, l’objectif est de faire revivre le football à travers un projet à la fois sportif et de société.
Lors de son discours, Ravin Dajee a fait ressortir que la Barclays a tenu à être partie prenante de cet événement d’envergure qui correspond à ses valeurs. « Il est primordial d’être aux côtés des Mauriciens et de soutenir les générations actuelles et futures dans l’aboutissement de leurs ambitions, notamment dans le domaine du sport ».
Il a fait ressortir que ce partenariat est important pour l’épanouissement de tout un chacun et c’est la raison pour laquelle la Barclays soutien le football professionnel. « Nous sommes particulièrement fiers d’annoncer le début de la ligue professionnelle car elle donnera l’opportunité aux acteurs du football local la chance de franchir des paliers régionaux et internationaux », a souligné Ravin Dajee.
Un avis partagé par le président de la PFLM et promoteur du projet, Georges Chung, qui a avancé qu’en initiant la professionnalisation du football local, le souhait est d’apporter un renouveau dans la pratique de ce sport et ramener les familles dans les stades à chaque journée. « Je dois d’abord remercier infiniment la Barclays d’avoir accepté de soutenir ce projet. Maurice a désormais sa Barclays Premier League. Nous avons de jeunes footballeurs talentueux dans notre pays. Mais peu d’entre eux atteignent leur plein potentiel, car en dehors du football ils devaient trouver un emploi. Aujourd’hui avec la professionnalisation, nous aspirons au développement de nos jeunes en leur inculquant les valeurs telles que la loyauté, l’amitié et le respect, entre autres. C’est une industrie du football qu’on est en train de construire ».
Le ministre Ritoo a reconnu de son côté que la signature de cet accord est un jour mémorable pour le football mauricien. Il a ajouté que le ministère avait scrupuleusement étudié le plan proposé par Georges Chung. « Nous avons vu dans ce concept une opportunité à ne pas rater. D’où le soutien massif du gouvernement au football professionnel. Cette ligue est la première étape dans la création d’une industrie locale du football, qui aura pour résultat de générer des emplois, directement et indirectement, pour différentes parties prenantes. La Barclays Premier League est le championnat le plus populaire au monde et c’est un grand privilège d’avoir la Barclays Bank comme sponsor majeur du premier championnat de football professionnel à Maurice ».
Le ministre a rappelé qu’avec la professionnalisation, il s’attend dans le futur que le Club M obtienne une meilleure place dans le classement de la FIFA. Parlant de l’implication du MJS dans ce projet, il a fait ressortir que le MJS a mis cinq stades rénovés pour l’organisation des matches pour la nouvelle saison. Un soutien financier à hauteur de Rs 1,2M sera accordé à chacune des équipes de la ligue professionnelle. Rs 900 000 iront aux indemnités des joueurs et Rs 300 000 pour les frais administratifs.
Chaque équipe doit obligatoirement avoir une équipe féminine ainsi qu’une équipe masculine U18. Devanand Ritoo a parlé de la transformation du Centre national de formation de football en une académie. Dans ce contexte, une indemnité sera accordée aux joueurs entre 15-17 ans de sorte qu’à l’âge de 18 ans ils pourront rejoindre les équipes professionnelles. Le MJS envisage également de mettre sur pied un championnat pour 15, 17 et 19 ans.