C’est la région de la capitale qui a été à l’honneur lors de la 3e édition de la Copa Coca Cola en remportant les deux finales au programme, U15 et U17 dimanche dernier au stade George V (Curepipe). Cette journée s’est déroulée dans une bonne ambiance pour le plus grand plaisir de tous ceux présents pour l’occasion.
Port-Louis succède donc à Vacoas-Phoenix (2011) et Rivière Noire (2010), qui avaient remporté les éditions précédentes de la Copa Coca Cola. Cette dernière journée de compétition avait pourtant débuté avec le match de classement chez les -15 ans opposant Port-Louis à Vacoas-Phoenix. C’est le premier nommé qui l’a emporté lors de la séance des tirs aux buts (5-3), le score étant de 2 buts partout à la fin du temps réglementaire. La rencontre pour la troisième place chez les -17 ans a tourné à l’avantage de Grand-Port, qui a battu Rivière du Rempart (1-0). Le public présent a ensuite eu droit à une démonstration qui a été effectuée par de jeunes footballeuses (U15, U17).
La finale des -15 ans a par ailleurs été un match à sens unique. Pourtant, avant le match, l’ASPL 2000 et Rodrigues paraissaient a priori et sur papier au même niveau. Mais la physionomie de la rencontre allait être tout autre. La bande à Marcel Guillaume était un cran au-dessus de l’adversaire, l’emportant facilement sur le score de 3 buts à 0. Ce sont Derek Tabani (20e), Dimitri Ova (31e) et Terry Low Kwong (68e) qui ont marqué les buts de la victoire. Mieux techniquement et tactiquement, l’ASPL 2000 a fait preuve de beaucoup de maîtrise tout au long de la partie. « Nous avons bien fait circuler le ballon. Je m’attendais à une plus farouche opposition car les Rodriguais avaient été impressionnants avant cette finale. Mais nous avons pris le jeu à notre compte et procédé à quelques combinaisons qui ont gêné notre adversaire. Je suis très satisfait car mes poulains ont été exemplaires tout au long du tournoi. Ils méritent amplement ce sacre », a souligné le coach, Marcel Guillaume. À noter que l’ASPL 2000 a comptabilisé 12 succès et enregistré 2 nuls en 14 sorties.
La finale des -17 ans entre Port-Louis et Rivière Noire s’annonçait également très disputée tant les deux formations avaient été performantes lors des demi-finales. Pour rappel, Rivière Noire avait dominé Rivière du Rempart (6-1) alors que Port-Louis s’était offert une promenade de santé contre Grand-Port (9-1). Mais la finale était loin d’être aussi passionnante car les deux équipes ont peiné à produire du jeu, manquant souvent de lucidité dans les transmissions. C’est en deuxième période que Port-Louis a fait la différence avec des réalisations signées Jean-James Azie (48e) et Adrien Boltar (60e). Rivière-Noire a réduit le score à la 82e minute de jeu par l’intermédiaire d’Olivier Nourabé sur une bourde du gardien portlouisien. Mais cela n’allait en rien changer la physionomie de la rencontre. « Port-Louis possède un grand réservoir de joueurs talentueux. Ils ont tout donné et je suis fier d’eux », a confié l’entraîneur, Bahim Emrith.
Jérémy Prosper (Port-Louis) a été élu meilleur joueur chez les -15 ans tandis que Jérémy Jeannette (Rivière Noire) s’est vu décerner le titre de meilleur footballeur chez les -17 ans. À titre d’information, le joueur de Rivière Noire gagne ce titre individuel pour la 2e année consécutive. Les deux jeunes effectueront au mois d’août un stage en Afrique du Sud. Cette journée a aussi été marquée par un témoignage de soutien adressé par les anciens internationaux de Maurice de 1970 à David Bathfield. Sur une banderole, on pouvait lire : « Come on David, nous sommes avec toi. » Un grand moment d’émotion pour tous ceux présents.