C’est le 25 juin que la sélection nationale de football entrera en compétition pour la COSAFA Castle Cup. Pour rappel, deux groupes de quatre équipes chacun ont été constitués avec, dans la poule A, l’Angola, Maurice, Malawi et la Tanzanie, pays invité cette année. Le groupe B renferme le Zimbabwe, Madagascar, Seychelles et Mozambique. Seuls les premiers des deux groupes se qualifieront pour les quarts de finale. Ces quarts de finale où le vainqueur du groupe A retrouvera l’Afrique du Sud, tenante du titre, et celui du groupe B affrontera le Swaziland. Ce dernier, tout comme les Bafana Bafana, le Botswana et la Zambie, Namibie et Lesotho sont exempts du premier tour.
Pour les protégés de Joe Tshupula, force est de constater qu’ils n’ont pas été gâtés puisqu’ils auront affaire à l’Angola d’entrée de jeu au Moruleng Stadium. Autant dire que la partie ne s’annonce pas de tout repos pour les locaux, qui rencontreront ensuite le Malawi le 27 juin. Le Club M et le Malawi seront en action au Royal Bafokeng Sports Palaca. Le dernier match de la poule A mettra aux prises Maurice à la Tanzanie au Moruleng Stadium. À titre d’information, Maurice n’avait ramené qu’une petite victoire lors de son dernier déplacement à la COSAFA Cup. C’était d’ailleurs contre l’Angola, qui avait aligné une équipe rajeunie pour cette rencontre. Les Sud-Africains s’étaient imposés en finale contre le Botswana sur le score de 3 buts à 2.
Joe Tshupula compte attendre la fin du championnat pour décider des joueurs présélectionnés. « Cela ne sert à rien de précipiter les choses. Nous entamons la dernière ligne droite de la Barclays Mauritius Premier League avec la compétition qui connaîtra son dénouement le 18 juin. Nous vous aviserons par la suite. Le premier regroupement sera effectué le 19 courant avec 25 ou 30 éléments. J’espère ne pas récupérer beaucoup de blessés car, en ce moment, les rencontres s’enchainent à vitesse Grand V, certains jouant pour le titre et d’autres pour le maintien. La concentration est à son paroxysme », a indiqué le coach du Club M. Il a soutenu que pour la COSAFA, le groupe sera ramené à une vingtaine de joueurs.
« Je compte conserver presque la même ossature qui avait disputé les préliminaires de la COSAFA, ainsi que de la CHAN. Je vais également donner la chance à certains de prouver leurs valeurs. Le hasard fait bien les choses puisque nous affrontons l’Angola en ouverture. Ce tournoi sert de préparation en vue de la CHAN et nous allons donner le maximum pour être à la hauteur des évènements. » Espérons que le Club M ait tiré des leçons des précédentes confrontations