Petite-Rivière-Noire FC a courbé l’échine hier après-midi au New George V Stadium pour le compte des préliminaires de la Coupe des Confédération  africaine de football (CAF) sur le score de 2 buts à 1. Une mauvaise opération pour la bande à Twaleb Fathemamode qui n’abordera pas la manche retour dans deux semaines dans les meilleures conditions car son équipe avait les moyens de l’emporter.
L’actuel leader de la Barclays Mauritius Premier League, Petite-Rivière-Noire FC, peut nourrir de gros regrets. En effet, après avoir mené au score, les coéquipiers de Christopher Bazerque se sont fait rejoindre  avant que les Mozambicains ne réalisent le hold-up parfait. « Nous avons manqué de vigilance. Après avoir marqué, nous avons été beaucoup trop attentiste et nous avons beaucoup reculé, laissant le soin à l’adversaire de dicter et nous nous sommes fait punir », explique le nouveau capitaine Christopher Bazerque, qui portait le brassard car Stephane Pierre n’avait pas débuté le match.
C’est pourtant ce même Bazerque qui allait mettre les siens sur orbite à la 12e minute de jeu sur coup franc suite à une faute sur Gurty Calembé (l’actuel meilleur buteur de la BMPL). Le gardien de but de la formation mozambicaine, Willard Manyatera, mal inspiré, se laissa tromper par la trajectoire du ballon qui se logea dans le filet. 1-0 pour la formation de l’Ouest de l’île. Nos locaux avaient ensuite l’occasion de faire le break à la 43e minute de jeu suite à une belle contre-attaque orchestrée par Samuel Rebet qui déborda sur le couloir gauche pour délivrer une belle passe à Stevenson Hollingworth qui toutefois croisa son tir. Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, l’attaquant mozambicain Manuel Fernandes manqua de peu de trouver le cadre, sa reprise frontale passant juste à côté des cages d’Ivahn José.
Autant dire que nos représentants ont bien tenu le rythme en première période, stoppant les vélléités adverses en étant organisés et en pratiquant un jeu très collectif. Mais à la sortie des vestiaires, les coéquipiers d’Andy Patate ont affiché un visage moins séduisant, laissant à l’adversaire le soin d’organiser le jeu, obligeant Ivahn José à sortir de belles parades pour retarder l’échéance à venir. Car à la 68e minute de jeu, le capitaine Christopher Bazerque, jusqu’ici exemplaire, allait commettre une bourde en mal négociant un ballon qui heurta sa main. Coup franc direct pour Ferroviario da Beira qui n’allait pas se faire prier pour égaliser grâce à une belle frappe enroulée du gauche de Giloo Vilanculos. 1-1. Ivahn José ne peut rien faire.