Le Cercle de Joachim, battu samedi 1-0 par les Tanzaniens de Young Africans au terme de leur premier match aller de la Ligue des Champions d’Afrique de football, a compromis ses chances de passer au prochain tour. Les protégés d’Abdel Ben Kacem ont pris un but avant la mi-temps, sur une action anodine où la défense n’a rien vu venir.
Malgré la défaite, l’entraîneur des champions de Maurice, Abdel Ben Kacem, estime que « c’est plutôt un bon résultat. » Sauf que la manche retour, prévue le 26 courant en Tanzanie, ne s’annonce pas facile. « On fera ce qu’il faut », argue-t-il. Le coup d’envoi de la rencontre a été retardé d’une demi-heure à cause du mauvais temps. Certes, les deux équipes se sont lancées dans une suite de tâtonnements, le terrain étant détrempé, mais les Yanga ont fait preuve de plus de réalisme.
Ce sont ces derniers qui ont d’ailleurs lancé les hostilités dès la 15e minute. Donald Ngoma forçait Godfred Abrefa à la parade. Ce premier test passé, les Young Africans repartent à l’assaut et feront preuve de plus de sang-froid à la 16e minute. Abul Juma centre pour Donald Ngoma. Ce dernier ne rate pas sa cible cette fois, crucifiant à bout portant Abrefa.
Le Cercle de Joachim, cueilli à froid par ce but, sort le grand jeu. Un mouvement collectif entre Adel Langue, qui pousse pour Bhavish Rasdarising, qui lui-même décale Guiyano Chiffone, est endigué par la défense (26e). Dans la foulée, les Yanga s’offrent une petite action dangereuse. Guiyano Chiffone s’illustre encore sur un tir de 25 m à côté des buts de Mustafa Ally (39e). Rasdarising s’essaie lui aussi (42e). En vain.
« Nous sommes arrivés tôt ce matin. Nous n’avons pas eu de séances d’entraînement ni n’avons pu récupérer. En plus, le terrain n’était vraiment pas au top. Nous aurons un bien meilleur terrain au retour », explique de son côté Hans Van Der Pluijm, l’entraîneur des Young Africans.
Courant toujours après le score, les coéquipiers d’Adel Langue se lancent à l’assaut. Fabien Pithia d’abord (61e), Guiyano Chiffone ensuite (72e), encore Chiffone (80e), ne parviennent toujours pas à mettre le cuir au fond des filets. Pourtant, une petite lueur d’espoir survient lorsque Percy Buckland envoie un tir, capté tout juste sur la ligne par Ally. Un non-but, en fait.
Paul Nonga, entré peu après l’heure de jeu, donne des sueurs froides à Abrefa. Cédric Permal et Abraham Odame, eux aussi, tentent leur chance en fin de partie. Mais cela ne donne rien. « J’ai ramené la meilleure équipe possible. Maintenant, la manche retour est un autre match. Nous allons évidemment nous préparer dans l’optique de garder ce bon résultat », note Hans Van der Pluijm.
Quant à Abdel Ben Kacem, il se veut optimiste. Le résultat n’est pas si mauvais, à le croire. « Je suis fier des joueurs. On était prêts pour ce match. » Quid des occasions manquées ? « Je ne suis pas frustré. Les gars ont tenté leur chance. Leur gardien les a sauvés. » Dans dix jours, en Tanzanie, il faudra renverser la vapeur.