Plus réaliste, le Pamplemousses SC a décroché une courte mais précieuse victoire aux dépens de l’ASPL 2000 (2-1), hier après-midi au stade Anjalay, dans la rencontre au sommet d’un match en retard comptant pour la quatrième journée de la Premier League de football.
Les hommes d’Henri Spéville ont non seulement ravi le fauteuil de leader à l’équipe de la capitale, mais lui ont infligé sas première défaite en championnat. Pamplemousses compte désormais 13 points au général pour cinq rencontres disputées, soit deux de mieux que le Petite Rivière-Noire FC, alors que les joueurs de Sydney Caëtane complètent le podium avec trois unités de moins que le leader.
Pamplemousses, plutôt discrète ces derniers temps, a démontré qu’elle est une équipe capable de prendre à défaut son adversaire. D’ailleurs, même si l’ASPL 2000 occupait la première place avant cette joute, elle savait que la partie ne serait de tout repos face à l’adversaire du jour.
L’équipe nordiste a pris l’avantage sur une reprise de Kerlson Agathe consécutive à un centre de Kersley Appou après une attaque initiée par Gilbert Bayaram (1-0, 12). Mais le Pamplemousses SC ne pu savourer longtemps cette avance puisque deux minutes après l’ASPL 2000 mit les pendules à l’heure suite à une frappe puissante des 25m à ras de terre exécutée par son milieu et capitaine, le Malgache Andry Lalaina (1-1, 14e).
Tout était à refaire. Mais Pamplemousses semblait avoir un peu plus de punch que son vis-à-vis. Trois minutes avant la pause, Kersley Appou, déjà passeur décisif sur le premier but, sauta plus haut que la défense adversaire pour reprendre victorieusement de la tête un coup franc millimétré de son capitaine Colin Bell (2-1, 42e).
La tâche des Port-Louisiens se compliqua davantage. Mais dès le réengagement, les joueurs de Sydney Caëtane ont jeté tous leur poids dans la bataille afin de combler leur retard. De l’autre côté, les éléments de Pamplemousses étaient repliés dans leur camp afin de préserver ce mince acquis.
Le score n’évoluera pas malgré les franches occasions obtenues par l’ASPL 2000, notamment Bruno Ravina (50e), Kevin Battomen (63e) ou encore Ludovic Lafoudre (75e). Mais toujours est-il que Pamplemousses avait la meilleure occasion pour aggraver la marque, mais Guillaume Sokalingum rata complètement sa reprise de la tête sur un centre de Colin Bell alors qu’on jouait les temps additionnels.
« Nous avons non seulement remporté une victoire mais aussi pris les commandes. Ce match était très important pour nous. Certes, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir dans ce championnat, mais mes joueurs aborderont la suite avec détermination », indique Henri Spéville.
Pour Sydney Caëtane, en revanche, ce score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. « On méritait mieux qu’une défaite. Nous étions plus entreprenants, surtout en seconde tranche. Nous nous sommes créé beaucoup d’occasions. »
Soulignons que Kris Etowar (Pamplemousses) et Luther Rose (ASPL 2000) ont été exclus à la 54e minute de jeu lors de cette rencontre.