Le Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) a commis son premier faux pas de la saison en concédant le nul 1-1 face à l’AS Rivière-du-Rempart (ASRR), hier au stade Anjalay, et cède par là même le fauteuil de leader à l’ASPL 2000 au terme de la troisième journée de la Premier League de football.
C’est un PRNFC désorganisé qui s’est présenté hier face à l’ASRR. Les protégés de Jean-Pierre Patate ont été moins percutants, voire maladroits dans la finition. Pourtant, les coéquipiers de Francis Maminiaina avaient débuté la rencontre sur les chapeaux de roues en exerçant une domination territoriale poncutée par un but de Benjamin Leu (8e), quoique le ballon a été dévié au passage.
L’absence de son capitaine Stéphane Pierre (fiévreux) ou encore le manque d’efficacité, notamment de Gurty Calembé (remplacé à la 37e par Winley L’Allouette), ont eu un impact négatif sur le jeu du PRNFC. « Nous n’avons pas évolué comme à notre habitude. Nous avons concédé un nul alors qu’avec un peu plus d’application nous aurions pu faire la différence », estime l’entraîneur.
Après avoir ouvert le score, les joueurs de l’Ouest ont baissé de rythme. L’ASRR en a profité pour capitaliser sur les failles de l’adversaire. Sur une attaque côté droit, le centre d’Hermmansing Emrith trouvait Sewram Gobin. Ce dernier sautait plus haut que les défenseurs adverses pour battre de la tête le gardien Hervais Patate (1-1, 14e). Ce même Gobin était à deux doigts de corser d’addition, mais Francis Maminiaina interceptait le ballon sur la ligne (40e).
« Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Mais il faut reconnaître que l’équipe est toujours en rodage et que les jeunes commencent à s’adapter au jeu. Quoi qu’il en soit, nous n’avons toujours pas concédé de défaite », souligne de son côté Nicholas Doro, capitaine et gardien nordiste, qui agissait comme entraîneur hier.
La seconde tranche a été légèrement en faveur du PRNFC, mais Dany Février (49e), Emmanuel Marquet (55e) et Stéphane Badal (65e) n’ont pu faire évoluer le score malgré les franches occasions obtenues.
Le PRNFC a été réduit à dix à la 73e minute après l’exclusion de Jean-Jacques Taré pour accumulation de deux cartons jaune. La dernière occasion de but a été pour l’ASRR avec un coup franc enroulé de Jean-Marc Marie détourné de justesse par Hervais Patate.