Le Curepipe Starlight n’a pas fait dans la demi-mesure hier après-midi au stade George V, infligeant à Roche-Bois Bolton City un sévère 8 buts à 3. La formation de Claude Ross n’aura toutefois pas démérité . Toutefois, ce fut une grosse performance offensive et collective de l’équipe de la Ville Lumière qui prend désormais cinq points d’avance sur son dauphin, l’ASPL 2000 (en action aujourd’hui) et qui affiche sérieusement ses prétentions d’être sacré à la fin de la saison.
Le coach curepipien, Fidy Rasoanaivo, malgré ce large succès, n’a toutefois pas été séduite par la performance de ses protégés. « Je suis uniquement content d’avoir pris les trois points de la victoire, sans plus. Je suis par ailleurs très en colère d’avoir pris ses trois buts. Défensivement, nous n’avons pas fait le travail comme nous le devions et j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de déchets techniques dans le jeu. Nous nous sommes mis en danger tout seul dans cette partie et nous aurions pu éviter cela », explique le technicien malgache, soucieux du détail. Mais compte tenu de la physionomie de la rencontre, le CSSC a toujours donné l’impression d’être un cran au-dessus de son adversaire comme l’indique le coach de la banlieue de Port-Louis, Claude Ross.
« Ils étaient supérieurs à nous dans le jeu. Il faut le reconnaître. Pour ma part, je dois dire que nous avons commis des erreurs impardonnables à ce niveau, car nous nous sommes à chaque fois fait prendre sur les flancs. Le CSSC en a ainsi profité pour nous faire voir de toutes les couleurs », souligne l’entraîneur de Bolton City. Cette victoire curepipienne a une saveur très malgache car deux joueurs se sont tout particulièrement illustrés dans cette partie, à savoir l’attaquant Andrisoa Rijamanana (6e, 20e) et l’ailier Estel Bransuice (40e, 73e) réalisant tous les deux un doublé . L’infatigable milieu de terrain du CSSC, Rico Shocktorap a inscrit lui aussi son nom au tableau des buteurs tout comme le polyvalent Zubair Rummun, auteur du dernier but de son équipe à la 87e minute de jeu.
Et comment ne pas mettre en évidence la belle prestation du talentueux Fabrice Pithia, omniprésent dans les actions offensives de sa formation et qui a été récompensé par une réalisation en première période (41e). Le malheureux David Lapunaire a pour sa part été pitoyable, inscrivant un but contre son camp à la 61e minute de jeu. Au-delà de la victoire, force est de constater que les Curepipiens ont un bon fond de jeu s’appuyant sur un jeu léché et un collectif bien huilé. Le gardien de but, Yannick Macoa n’a toutefois pas été convaincant sur sa ligne, encaissant deux buts qu’il aurait pu éviter. En match avancé de la Premier League vendredi, le duel de milieu de tableau entre Pamplemousses SC et l’ASVP a livré ni vainqueur ni vaincu. Les Nordistes et les Vacoassiens se sont quittés sur un nul d’un but partout. Le Malgache Williamo et le Ghanéen Sofo ont été les deux buteurs de la rencontre.