Des mois après l’annonce faite par Fanchette Gaspard Pierre-Louis, Chef-Commissaire adjointe de Rodrigues, à l’effet qu’une école parentale verrait le jour, le projet s’est concrétisé jeudi dernier. Dédiée aux parents et aux enfants, Former pour transformer vise à familiariser ces derniers aux différentes méthodes à adopter pour que chaque membre de la famille puisse s’épanouir.
La première formation s’est déroulée au Centre communautaire de Bébé et a vu la participation de 75 enfants et parents. Les familles rodriguaises ont été mises devant certaines conditions pour gérer les problèmes de la vie et comprendre leurs enfants afin de participer activement à leur avenir.
Les formateurs de cette école parentale sont issus de plusieurs secteurs – écoles maternelles, éducateurs, l’ong Befrienders, Action Familiale et forces vives. Ils ont eux-mêmes bénéficié d’une formation dispensée par le Père Filip Fanchette, en juin dernier.
Les parents, surtout des femmes et leurs enfants, ont été séparément formés pendant une journée entière. Les enfants ont été initiés au respect, à leurs devoirs ainsi qu’à leurs différents rôles et responsabilités au sein de la cellule familiale, dans la societé et à l’école. Il y était question de courtoisie et de communication de manière générale. Les parents, eux, ont été formés à l’importance de leur autorité parentale, au dialogue dans la famille, à la gestion du budget familial, à l’accompagnement des enfants et au bien-être de la famille.
Les deux parties se sont dit impressionnées par cette journée qui, selon eux, leur permettra davantage de vivre dans le dialogue en famille. Les enfants ont pris l’engagement qu’ils s’appliqueront dans leurs études pour avoir un « bon travail » à l’avenir.
Fanchette Gaspard Pierre-Louis a dit sa satisfaction de ce début d’éducation parentale. Elle a souligné qu’avec l’émergence de l’internet et de l’outil informatique, un manque de dialogue s’est installé, situation que beaucoup de parents ont du mal à gérér. Elle annonce que de telles formations se poursuivront dans d’autres villages sur une base régulière avec pour but, aussi, d’y intéresser les hommes. Pour cause, un seul père était présent à la formation…