La Central Water Authority (CWA) a perdu son ton rassurant d’il y a un mois avec un nouveau régime de distribution d’eau drastique. Le programme revu et corrigé hier prévoit que les robinets ne couleront qu’en moyenne pendant 3 heures par jour dans certaines localités et des camions-citernes sillonneront plusieurs régions en vue de pallier le manque d’eau.
Chaque année, à la même période, c’est le même calvaire. Les abonnés de la CWA doivent faire face à des coupures drastiques d’eau. C’est ainsi que lors d’une nouvelle réunion, hier, de l’état-major de la CWA, de la Water Ressources Unit et des représentants d’autres instances concernées une nouvelle grille d’horaires de distribution d’eau a été décidée en raison de la baisse du niveau d’eau constaté dans les nappes phréatiques.
A ce jour, le réservoir de Mare-aux-Vacoas est à 56,8% de sa capacité, La-Nicolière 43,7%, Piton-du-Milieu 47,2%, La-Ferme, 27,3%, Mare-Longue, 43,8% et Midlands à 47,8%, soit une moyenne de moins de 50% , ou plus exactement 47.1%. Face à cette situation et la baisse de production de niveau des nappes phréatiques — à l’instar du borehole de Holyrood avec une baisse de 60% les 10 millions de litres d’eau qu’il distribuait quotidiennement, ou encore dans le Sud ou certaines nappes ont chuté de 30 % — la CWA a établi une nouvelle grille de distribution d’eau pour toutes les zones de Maurice (voir tableau plus loin).
Dépendant des zones, la fourniture d’eau est assurée 24h/24, principalement dans les régions du Nord, l’Est, le Sud et une partie des Plaines-Wilhems. Autrement, la distribution d’eau s’effectue entre 15 h et 20 h quotidiennement dans les différentes parties de l’île, les régions les plus affectées, avec une distribution en moyenne de trois à cinq heures seulement par jour, étant Les Mariannes et Upper Congomah dans le Nord, Camp Ithier, Chaillet et Boulanger Road dans l’Est, Blue Bay dans le Sud, Morcellement Anna et St Jacques à Flic en Flac, Upper Part Bismic, Mont-Roches, et Lower Stanley dans l’Ouest. Les basses Plaines Wilhems, comprenant les quartiers allant de Palma à Coromandel, Roches-Brunes, où la fourniture d’eau est assurée une seule fois par jour, quelque 4 heures seulement. Cependant, à Arc en Ciel-Bambous Virieux, Lion, Bois des Amourettes et Solitude, dans la zone Sud, la distribution d’eau est assurée par des camions-citernes.
A la CWA, on indique que la situation est suivie de très près et que les membres du Water Supply Monitoring Committee se rencontrent quotidiennement pour gérer au plus près la situation. Une situation qui devrait perdurer en attendant les prochaines grosses pluies que la météo annonce pour la deuxième semaine du mois de décembre. Cependant, au vu de la situation des nappes phréatiques, d’autres solutions sont envisagées. C’est dans cette optique qu’un expert étranger est actuellement à Maurice pour effectuer une évaluation de la situation dans nos réservoirs et tenter d’apporter dans des solutions immédiates aux abonnés de la CWA privés de l’eau et qui n’ont d’autres recours que de descendre dans les rues pour faire entendre leurs griefs et par la suite, voir l’eau enfin couler du robinet.