Le Central CID a procédé ce matin à une première arrestation dans l’enquête sur un réseau de fraude pour l’importation de grosses cylindrées en escroquant l’État d’importantes sommes d’argent sous forme de manque à gagner de taxes douanières. Deux arrestations sont à prévoir dans les prochaines 24 heures et l’une d’elle concerne Thierry Lagesse, le président du conseil d’administration du Groupe Mon Loisir, l’un des plus importants conglomérats économiques et le No 1 des Top 100 Companies du pays. Le calendrier de travail établi au niveau des enquêteurs du Central CID prévoit que Thierry Lagesse puisse être interrogé Under Warning au sujet de cette fraude fiscale à l’importation d’une grosse cylindrée dès demain.
Cette affaire de fraude douanière a été découverte par la Mauritius Revenue Authority début 2011 car la voiture, une Mercedes Benz SLS 63 AMG d’une capacité de 6 200 cc et d’une valeur marchande de Rs 16 millions, est arrivée à Maurice au début de cette année-là. Le manque à gagner pour l’État aux termes des sections 5 (1) et 158 (2) (c) de la Customs Tarif Act de 1988 est estimé à Rs 7 966 850 alors que la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA) imposable est de Rs 1,6 million.
Ashish Kumar Seeburrun, qui a été appréhendé très tôt ce matin à son domicile à Grand-Baie par une escouade du Central CID, est soupçonné d’être un des principaux protagonistes de ce réseau de fraudeurs présumés à l’importation de voitures de luxe. En effet, ce Mauricien était installé de longue date à l’étranger, et en rentrant pour de bon au pays au début de 2011, il avait droit à des exemptions fiscales sur des voitures et autres équipements de luxe selon les dispositions des tarifs douaniers.
À la fin de son interrogatoire, mené par les hommes des ACPs Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi, ce premier suspect devait être inculpé provisoirement du délit de complot avec Dhaneshwar Toolsee et Thierry Pierre Joseph Marie Lagesse, pour importer la Mercedes Benz SLS 63 AMG, de couleur grise, d’une capacité de 6 200 cc. Le montant de la voiture déclarée à la douane avait été réduit de moitié, soit £ 70 000 (Rs 3 341 695) au lieu de £ 143 500 (Rs 6 850 475).