Fort de son taux de remplissage qui tourne autour des 85 %, l’hôtel Constance se concentre surtout sur les marchés émergents comme l’Inde et la Chine, ainsi que l’Europe. Réputé pour son parcours de golf qui permet de jouer tout en appréciant la présence des cerfs, l’hôtel se démarque en proposant d’autres nouveautés. Le dernier en date s’articule autour de la promotion de la gastronomie indienne. Le Chef Sohan Singh aux fourneaux pour la circonstance convie la clientèle à un cérémonial festif qui consiste en un savant dosage d’épices pour en faire des currys, des tandooris qui font partie de l’art culinaire indien.
Pour définir la gastronomie indienne, le Chef Sohan Singh met l’accent sur la diversité des produits. Pour lui tout se mêle entre délices, saveur et partage. C’est de cette manière que le rituel de l’art culinaire à l’indienne s’opère dans sa cuisine. Sohan Singh insiste qu’un Chef doit savoir marier les ingrédients de manière qu’il y ait un parfait équilibre entre chaque plat composé. Tel un laborantin, Chef Singh connaît à la perfection les dosages de chaque ingrédient. Il élabore des recettes originales, comme le poisson au tandoori. « On a toujours pensé que le poulet uniquement pouvait être utilisé dans ce type de préparation. Le client est ravi de cette découverte. Il ne faut surtout pas charger le plat. The tandoori grill fish kebab is an Indian fish recipe from Mumbai with a combination of herbs and Indian spices, garlic, ginger and limon. »
Originaire de Mumbai, ayant eu la possibilité de travailler aux Seychelles, Chef Singh se dit heureux de partager ses connaissances au Constance Hotels and Resorts en proposant des currys authentiques de la Grande Péninsule, du saag paneer, qui consiste en du fromage cuit avec des épinards, du butter chicken, du bhuna gosht à base d’agneau, du Prawns kadhai relevé avec des épices de l’Inde, des pistaches, du poivre noir entre autres… « Cette diversité entre les ingrédients et les épices permet de réaliser un plat plus équilibré. Chaque épice rend cet hommage voulu au plat. La cuisine indienne est réputée pour son cari, le safran qui apporte au riz un goût particulier, les sauces, les masalas, le tandoori. » Le pain également est préparé au safran. « L’Inde a cette richesse au niveau des plats, il faut juste avoir du flair et surprendre l’hôte. » Le secondant Dominique Grel, Executive Chef au Constance Hotels and Resorts, originaire de France, dira que l’utilisation des épices et le dosage équilibré de chaque ingrédient se révèlent importants en cuisine indienne. « La cuisine française est plus légère alors que l’Inde, elle, garde ce côté cérémonial dans chacun de ses plats. Il y a aussi cette notion de goût et de partage. Un des composants de la cuisine indienne repose sur cet équilibre précis qui combine les aliments chauds et froids. La cuisine indienne, c’est aussi cet art de sublimer les épices et d’en faire ressortir ce savant alliage et brassage de toutes les cultures indiennes. Hormis ce mélange d’ingrédients, il y a aussi la maîtrise de la cuisson. L’Inde est réputée pour sa diversité et ce côté festif caractéristique de ses plats qui sont préparés surtout lors des grands événements d’où parfois une carte bien relevée en termes de plats proposés ».
Pour Marjorie Ratinon-Fabre, Communication Executive de Constance Hotels & Resorts, il était impératif de promouvoir la gastronomie indienne. « On est habitués à la gastronomie française ou celle d’Asie, l’hôtel a voulu aussi promouvoir l’Inde à travers sa cuisine et être en phase avec ce « Culinary Spirit » que prônent les hôtels Constance à Maurice, Seychelles et aux Maldives. On veut conserver cette cuisine fusion à travers des cartes et des recettes élaborées par les grands Chefs. L’écho perçu est très positif. »